Voyage en famille, découvrez l’envers du décor ! Et suivez nos conseils de parents-voyageurs.

Dans cet article, je souhaitais aborder un sujet un peu différent. Vous montrez aussi l’envers du décor ! Le voyage en famille reflète le bonheur, le moment de resserrer les liens, c’est aussi  profiter de ses enfants, de faire des activités tous ensembles. Bref, on imagine toujours le côté plutôt idyllique du voyage. Certes, les belles photos en témoignent, mais quand on voyage avec des enfants, il y a aussi « ce qu’on ne dit pas ». Celui de gérer des enfants dans un environnement différent. Mais concrètement, comment ça se passe  des vacances avec des enfants ? La réponse est simple : comme à la maison ! Avec son lot de crises, de joie et de pleurs ! Si le net prône en permanence la famille parfaite, avec des enfants parfaits dans un cadre parfait, la réalité en est tout autre !

voyage en famille l'envers du décor, voyager avec bébé

Le mythe de la famille parfaite s’effondre !

Si vous êtes parents (voyageurs ou non d’ailleurs), vous le savez bien, un enfant c’est imprévisible ! Selon son âge, vous  devez supporter ses phases plus ou moins complexes : le cap des 2 ans par exemple (d’ailleurs quelqu’un pourrait me dire à quel âge il se termine ce cap ?? :)) Donc quand vous vous apprêtez à partir avec un enfant qui fait crise sur crise à la maison, attendez-vous à ce qui le fasse aussi à l’extérieur ! Oui, il n’y a pas de bouton OFF. Et oui la famille parfaite est un mythe ! Si ce n’est pas le cas, j’aimerais bien que quelqu’un se manifeste pour me donner sa méthode !

Cela veut dire qu’il faut y être préparé, au conflit je parle ! Si personnellement, je trouve que les enfants sont moins « difficiles » en voyage qu’à la maison, il faut prévoir  des plans B et s’armer de patience !

Un plan B ?

Le plan B est le plan qui vous sauvera la vie en cas de  crise non prévue ! mais vous servira aussi pour gérer le :

  •  « j’veux pas manger » au resto
  • « Je veux plus marcher » > ou  » je ne veux plus aller dans la poussette »
  • « Je veux pas dormir »
  • « J’ai décidé de crier où je veux ! »
  • « J’ai faim , j’ai soif tout de suite maintenant ! »

Je continue ou c’est pas nécessaire?

Ces comportements  impactent directement l’ambiance de votre voyage ! Faut le savoir et surtout s’y préparer. Partir en voyage avec un enfant c’est comme jouer au funambule entre 2 montagnes : trouver le bon équilibre ou sinon c’est le crash !

 

Le planning, tu le suivras, ou pas !

Avant de partir, vous préparez un itinéraire aux petits oignons, celui qui vous permettra d’optimiser au maximum votre temps. Le temps, vous est plus ou moins compté, pour visiter une ville ou un pays. Vous voulez voir un maximum de choses, et c’est bien normal. Déjà, vous le  savez bien, voyager avec des enfants c’est plutôt en mode Slow-travel. Mais bon,  pour être honnête avec vous, nous n’avons jamais réussi à tenir le planning de départ !  En même temps, c’est pas une surprise, mais  cela peut engendrer des déceptions.  On pourrait dire que cela fait parti  du voyage et de son lot de surprises. D’ailleurs, c’est le cas aussi quand vous voyagez en solo ou en couple.

Notre  conseil de parents-voyageurs :  Prévoyez un planning LARGE ! Au pire vous ferez plus de choses que prévu initialement et ça ce sera la bonne surprise ! Et planifiez des petites activités ou visites en plus « au cas où » vous auriez un peu de temps en plus. Et  vous éviterez la fameuse discussion : « il nous reste 2 heures, on fait quoi ? euh bah je sais pas il y a quoi à faire aux alentours ? »  Et au final on ne fait rien de ces 2 heures ! Lors de la préparation d’un voyage en famille, ne soyez pas trop ambitieux !

 

Vous passez votre journée à jouer à « cherche et trouve »!

Si c’est un jeu rigolo pour les enfants, cela l’est moins pour les parents ! Personnellement,  j’essaye tant bien que mal d’emmener que un minimum de chose, mais je  me retrouve toujours avec 2 sacs bien remplis pour mes visites de la journée ! Dans lesquelles, je  passe mon temps à chercher :

  • Le repas du dernier
  • Les jouets du plus grand
  • Les tétines,
  • Mon téléphone
  • Des mouchoirs
  • Mon appareil photo
  • Le sac pour le lange
  • Le guide touristique dans lequel il y a carte !
  • Les tickets de bus, métro, train, d’avion
  • Nos papiers d’identités

Rien de plus énervant de chercher à longueur de temps dans les sacs. Vous perdez du temps, de l’énergie !

Notre conseil de parents-voyageurs. Utilisez plutôt 2 petits sacs plutôt qu’un gros. Vous pouvez donc répartir plus facilement les objets par type : Exemple un sac pour les adultes, un autre pour les enfants. Ou alors, un sac pour les repas des enfants et l’autre pour les jouets et les changes.

Ce que j’essaie de faire et qui fonctionne pour nous ce sont les pochons. Je fais des pochons pour les papiers d’identités comme ça ils ne se baladent pas en vrac entre la bouteille d’eau et les jouets.

Vous pouvez donc avoir un pochon pour  :

  • Les repas (c’est un petit sac isotherme)
  • Les jouets
  • Les appareils numériques (appareil photo/ portable si besoin/ chargeurs)
  • Le lange : une pochette où je range le nécéssaire de toilette /change

Ainsi tout est plus ou moins organisé dans les sacs, il est donc plus facile de s’y retrouver. Si vous êtes un peu manuelle, vous pouvez les coudre vous même. J’ai opté pour cette option ! Voici un tuto pour les faire vous-même, sur le site de Bmade.

 

La discrétion versus les yeux revolver !

Nous avons tous eu ce sentiment désagréable en tant que parent :  les yeux rivés sur toi lorsque que tu rentres dans un restaurant ou un café. Le regard qui tue ! Celui où tu peux lire dans les pensées des gens, tranquillement installés qui te regardent d’un air désinvolte: « ah mais c’est pas un lieu pour des enfants » « quoi  cette heure-ci les mioches ne font pas la sieste » ! Et oui l’être humain est comme ça, il juge ! C’est très désagréable mais faut composer avec !

Nan mais franchement, quand tu franchis le seuil de la porte du restaurant avec ta poussette, ton autre gosse à bras et que tu demandes à 10 personnes d’avancer leurs chaises car tu ne passes pas ! Un moment de solitude où  tout le restaurant s’est arrêté pour te regarder le temps que tu t’installes. Impossible de la faire en toute discrétion !

Une fois installé au resto, l’histoire n’est pas finie ! Et non ! Vous connaissez l’histoire de l’enfant parfait qui est sage dans sa chaise haute et qui mange ses légumes en souriant ? L’histoire de la famille parfaite !! Ahahah Trêve de plaisanterie ! La crise de fatigue arrive souvent à ce moment. Normal, les enfants ont crapahuté toute la journée, ils sont tout excités, et là, la fatigue commence à se faire sentir.  C’est donc au moment, où vous avez  envie de vous poser que les affaires reprennent : crises, et compagnie.

Pour ce genre de situation,  nous avons toujours 2 armes secrètes :

1- Il ne veut pas manger ?et bien il ne veut pas manger ! On n’insiste jamais. On lui propose et il fait le choix de manger ou pas. Si besoin, on emporte un doggy bag quand c’est possible.  Pourquoi s’énerver contre ça? C’est de la perte d’énergie.

2- On lui prévoit ses jouets préférés, et des jouets qui calment : dessin, livres, petites voitures, boulier etc.. En fonction du tempérament de vos enfants, prévoyez les jouets adaptés.

Et quand il est lassé de ses jouets et bien on fait nos parents indignes en lui mettant un dessin animé ou des jeux sur le téléphone. Quoi mais pas d’écran avant 3 ans, voyons !! En attendant, les personnes au restaurant autour de toi sont bien contents que tu transgresses cette règle. Et puis toi tu peux manger dans le calme .Ouf, maintenant il a 3 ans, on est sauvé.

Notre conseil de parents-voyageurs :  Ne soyez surtout pas désolé d’aller au restaurant ou au café avec vos enfants sous peine d’être jugé !! Vous faîtes ce que vous voulez et rien à faire des préjugés !!! Anticipez les éventuelles crises, en prévoyant des jouets qu’ils aiment. Aussi, posez-vous les bonnes questions avant d’y aller. Si vous sentez que la journée à été fatigante pour les enfants, est-il sérieux d’aller au restaurant? Des fois mieux vaut éviter de perdre de l’énergie quand on sait en avance que cela va être compliqué, et de le reporter au lendemain.

Avec nos 2 loulous en bas âge, on privilégie les restos le midi lorsque l’on est en voyage et cela est bien plus facile à gérer.

voyage en famille l'envers du décor, voyager avec bébé

Tu aimes jouer à Super Nany !

Avant d’avoir des enfants, lorsque tu voyais un enfant se rouler par terre pour X raisons, tu t’es juré que tu en arriveras jamais là avec les tiens. Mais ça c’était avant ! Avant, t’avais des principes, maintenant tu es parent ! Donc, ton enfant se roulera aussi par-terre. Allez, c’est juste un mauvais cap à passer !

C’est un vrai moment de désarroi (car dans votre tête, vous ne vous étiez jamais dit que cela aurait pu vous arriver). En voyage ou ailleurs, l’enfant est imprévisible ! Mais à ce moment, toi la maman, tu prends les choses en main, (oui faut pas déconner car on est en pleine rue quand même) et tu fais ta Super Nany. Tu t’agenouilles à ses côtés en lui disant avec une douce voix de maman parfaite que tu comprends bien qu’à ce moment-ci il ne veut pas aller au jardin botanique voir les Sculptures inédites de Bidule, mais que s’il faisait un effort, on ira tous au parc faire du toboggan ! #chantage

Et là tu croises les doigts pour que ça marche ! Avez-vous déjà eu droit à ce type de crise désagréable ?

Notre conseil de parents-voyageurs. Restez à l’écoute de votre enfant. S’il fait une crise c’est pour manifester quelque chose qui ne va pas. Pas la peine de crier plus fort que lui, mais faîtes lui plutôt un câlin !oui c’est pas forcément le 1er réflexe quand il vous tape la honte en public ou qu’il vous met dans un état de colère.  Une crise est le résultat d’une émotion qu’il n’arrive pas à gérer. Donc, il faut trouver ce qu’il ne va pas. Poser lui des questions (en fonction de son âge c’est plus ou moins facile). Restez en écoute active et laissez-le exprimer son émotion en étant dans une position d’écoute active.

Nous avons eu des périodes assez difficiles avec Louis, il faisait crise sur crise. L’horreur quoi ! On a appris avec le temps qu’il fallait prendre du recul. Le livre d’Elisabeth Filiozat m’a beaucoup aidé « j’ai tout essayé » . Surtout quand vous avez compris l’histoire de la réserve emotionnelle et de la figure d’attachement.

Bref, on n’est pas là pour parler éducation, mais je vous conseille les vidéos d’Elisabeth Filliozat, elles m’ont permis de comprendre certains comportements de Louis et depuis nous arrivons  mieux à gérer les crises en voyage (et à la maison aussi).

 voyage en famille l'envers du décor, voyager avec bébé

Le truc que tu oublies tout le temps en voyage.

Vous vous efforcez toujours pour ne rien oublier ! Vous commencez votre valise 10 jours avant pour être sûre d’être dans les temps. Malgré tous vos efforts, vous oubliez LE trucs qu’il ne fallait pas oublier ! Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule dans ce cas. D’ailleurs je suis la championne dans le domaine. En fonction de la destination, il y a toujours un moyen de trouver l’objet en question dans un magasin (sauf pour le doudou 🙂 !) Courir au supermarché ou à la pharmacie du coin  parce que tu as oublié le coton, un biberon, ou une tétine, bref l’objet indispensable. Commencer son city-trip en passant par un supermarché, et bien c’est pas drôle.

Notre conseil de parents-voyageurs : Utilisez les check-lists mises à disposition sur le web. Choisissez en plusieurs, souvent elles sont complémentaires ! D’ailleurs, j’ai réalisé la mienne (vous pouvez télécharger sur la page d’accueil ). Je vous conseille aussi les listes de voyage du site Voyage et enfant, elles sont téléchargeables gratuitement.

 

Faire et défaire les bagages, la corvée !

Alors là vous n’y échapperez pas ! Pour partir en voyage, il faut faire les bagages. Encore, les faire c’est plutôt sympa car on est en pleine excitation. Mais quand on rentre, c’est vraiment pas la joie de tout ranger surtout quand on est une grande famille ! C’est un peu la double peine ! Fin de vacances + corvée de rangement ! Personnellement je déteste !

Nos conseils de parents-voyageurs : Vider et rangez la valise tout de suite en rentrant des vacances ! N’attendez pas, si vous procratinez, ce sera de plus en plus pénible ! Si vos enfants sont grands faîtes les participer ! Plus on est de fou, plus on rit, et aussi plus vite rangé !

Au moment de faire vos bagages pour le retour, ne le faire pas à l’arrache ! Organisez-les de manière à faciliter le rangement. Le linge sale regroupé dans un sac ou un compartiment, les affaires de toilette regroupées,.. Vous verrez, cela ira beauoup plus vite pour ranger à votre retour.

 

voyage en famille, voyage et enfant, blog de voyage, voyager avec bébé, conseils pour voyager avec bébé

Si vous êtes un couple et que vous lisez ceci, c’est un peu comme un contraceptif naturel !! Ahaha. Mais il y a la vie des familles parfaites sur le net, et la Vraie Vie ! Celle de la vie de famille au quotidien. Certes, il y a des moments où c’est plus difficile mais en rien cela ne me démotive pour partir en voyage. Voir leurs frimousses s’émerveiller vaut toutes les crises du monde !

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour bien gérer votre voyage en famille ?

♥♥♥ Emilie&Co♥♥♥

Share Button

Facebooktwitterpinterestrssyoutubeinstagram
3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Ha ha ha! j’adore le dernier paragraphe, c’était exactement ce que j’étais en train de penser! (tu l’aura compris je n’ai pas d’enfants!).
    Lorsque je vois des parents avec enfants en voyage entrer dans un resto, je les regarde pas en me disant qu’ils vont gâcher mon repas mais plutôt en me disant qu’ils ont bien du courage (et du mérite) de voyager en famille!

  2. Merci Milla pour ce commentaire ! Effectivement cela peut paraître un peu décourageant vue comme ça ! En tout ça je ne pense pas que voyager avec ses enfants soit une preuve de courage mais plutôt d’envie 🙂 c’est sûr que ce n’est pas la facilité mais bon on ne va quand même pas rester enfermé chez soi ! AHAHAH
    A bientôt
    Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *