Partir vivre à l’étranger peut -être une expérience incroyable comme totalement bouleversante. Cela dépend si c’est un départ contraint et forcé ou pas. Il faut savoir que lorsque l’on se déracine de son pays, cela provoque des montagnes russes émotionnelles. Et d’autant plus lorsque l’on est parents parce que s’ajoute à cela le bien-être de nos enfants. Alors dans cet épisode, je voulais partager avec vous quelques conseils pour bien vivre sa 1ère expatriation en famille ou pas. En espérant que cela vous soit utile quelque soit votre pays d’accueil.

1- 1ère expatriation : bien préparer son départ

Parfois on part à la va-vite car l’opportunité professionnelle n’attend pas mais parfois on a un délai devant nous. Je vous conseille de profiter de ce délai pour bien préparer son départ. Cela veut dire de préparer son déménagement correctement, pour mieux s’y retrouver après, prendre que l’essentiel et vendre le superflu . Prendre le temps de la réflexion sur les logements, les écoles des enfants. C’est un véritable stress en moins que d’être dans l’anticipation.

Il est important selon moi pour une 1ère expatriation, de prendre le temps de faire une fête de départ avec ses amis et la famille, ou rendre visite à votre famille éloignée. L’idée est de profiter des derniers moments avec eux pour ne pas avoir l’impression de partir à la hâte.

Cela vous laissera le temps de vous approprier le projet de vous projeter dans ce changement. De plus, avec les enfants, on peut prendre le temps de les préparer. Si besoin reprendre des cours d langue, de regarder des films ou dessins animés dans leur nouvelle langue ,..

Ecouter le podcast sur l’apprentissage d’une langue chez l’enfant.

2- Eviter de s’isoler

Lorsque vous serez arrivés dans votre pays d’accueil, il est important de ne pas s’isoler. Au début, on est pris par l’emménagement, par le rythme de l’école, les papiers à gérer. Très vite, vous allez vous rendre compte que vous êtes seuls dans votre quotidien. Parmi toute l’organisation de la famille, il est important de prendre du temps pour vous et de vous créer tout de suite un réseau social (un vrai, pas instragram et compagnie !) . Au début, il est plus facile de créer du lien avec des expatriés francophones de votre ville s’il y en a.

Ensuite, pensez aux activités, le sport, des associations ou encore investissez-vous dans l’école de vos enfants. Sortez prendre un café dehors, participez à des évènement de votre ville. Sortez et partez à la rencontre des gens. La solitude en expatriation , on y échappe pas, surtout si on travaille à la maison ou que l’on ne travaille pas en arrivant. Émotionnellement je pense que c’est l’une des parties les plus difficiles car se créer un réseau peu prendre du temps. Il faut de la patience.

petite fille qui court dans le parc de madrid, rentrée scolaire en Espagne
En route pour ma 1ère rentrée scolaire en Espagne

2- Garder le contact avec ses proches

Aujourd’hui nous avons beaucoup de moyen de communication pour rester en contact avec ses proches. Les appels en vision, les groupes de discussions sur WhatsApp, c’est important de les mettre en place et de garder le contact. Depuis décembre dernier, nous avons mis en place auprès de nos parents, l’envoie mensuel d’un journal de notre famille. Neveo est une solution qui permet chaque mois d’envoyer un journal de nos photos personnelles. C’est facile, c’est une application mobile donc toutes les photos du quotidien stockées dans nos téléphones sont faciles à télécharger en quelques clics. On peut y laisser des commentaires sous chaque photos. Les grands -parents adorent recevoir leur journaux tous les mois. Ils savent que les enfants on eut une soirée pyjama chez les copains, un weekend en famille, une visite d’un musée. Des petites choses du quotidien qui font plaisir à recevoir.

Voir cette publication sur Instagram

🎁 CADEAU 🎁 En tant qu’expat, le lien avec les grands-parents (et la famille en général) devient plus compliqué à entretenir. Alors quand Neveo (@neveo_family_album m’a demandé de tester leur journal, je n’ai pas hésité. . Ma mère elle n’est pas internet du tout donc toutes les photos que je lui envoie reste dans sa boite mail, alors je suis obligée de lui imprimer. Ma belle- mère me réclament des photos toutes les semaines alors c’est pas simple pour nous de satifaire tout ce petit monde. . Le format du journal Neveo est simple. Chaque mois, on intégre nos photos préférées depuis l’application, on ajoute des annotations et le dernier jour de chaque mois, ça part directement en impression sans que l’on fasse quoique ce soit. Simple et efficace ! . . Si vous voulez tester le concept, avec Neveo on vous offre votre 1ER JOURNAL GRATUIT avec le code promo PARENTSVOYAGEURS ! C’est cool non ? . A vos smart-phones, téléchargez l’appli et envoyez un journal à Noël à un de vos proches . Regardez la vidéo sur la slide 2 pour voir le design de l’appli et la facilité d’utilisation. . Je vous souhaite une belle semaine.😉 . . . #neveo #neveoalbum #collaboration #albumphoto #mum #expatlife #enfance #photo #travelpic #viedemaman #famille#souvenir #cadeau #ideecadeaunoel #memories #journal #familytime #familyfirst #familygoal #partenariat #noel2019 #grandparents #neveoalbumfamily #appliation #homemadechristmas #slowife #viedefamille #picoftheday #instalove

Une publication partagée par Emilie&Co | Voyage En Famille🌎 (@parents_voyageurs) le

4- Prendre son temps

Souvent on a tendance à mettre la charrue avant les boeufs ! On est impatients et on aimerait que tout soit mis en place rapidement. Avec des amis expatriés en Espagne, lors d’une discussion, on est tous venus au même résultat : il faut 1 an pour être au carré sur tous les sujets administratifs et organisationnels. Et encore nous sommes dans un pays de l’UE. L’administratif est chronophage et on sous-estime le temps que ça prend. Il faut d’abord comprendre le système avant d’aller faire les démarches. Et cela vaut pour tous les domaines.

Par ailleurs, il est important de se donner du temps pour s’acclimater à la nouvelle culture de votre pays. Les codes sont différents et parfois on a beaucoup de mal à s’y faire lorsque ce sont des choses ancrées.

Aussi, expatriation rime parfois avec nouvelle vie professionnelle. On a quitté son travail pour accompagner son conjoint , c’est aussi une étape importante qu’il faut prendre au sérieux.

Vous pouvez lire l’article très intéressant de VivreMadrid.com sur l’épanouissement de la femme en expatriation.

J’espère que ces quelques conseils vous aideront à bien vivre votre 1ère expatriation ! N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

♥♥♥ Emilie & Co ♥♥♥

Pour aller plus loin sur le sujet, vous pouvez lires mes différents articles sur notre expatriation en Espagne :

Epinglez cet article sur Pinterest !

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓

bien vivre sa première expatriation

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :