Lorsque que j’ai effectué un sondage sur mon Instagram @Parents_Voyageurs pour vous demandais quels étaient les sujets que vous souhaiteriez que j’aborde prochainement sur le podcast. Vous avez été nombreux à me demander de parler de l’apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant. Comment ont-ils géré ce changement, vous donner des conseils pour les accompagner,.. Alors autant dire que c’est un sujet assez délicat car je ne suis bien évidement pas une spécialiste dans le domaine alors je vais vous partager notre expérience avec nos enfants qui avaient à l’époque 2 et 4 ans.

1- Avant le départ en Espagne.

Après notre décision de partir vivre en Espagne, il nous restait 6 mois pour préparer notre départ. 6 mois pour nous organiser, mais aussi pour préparer les enfants à ce changement. A l’époque, Suzanne avait 18 mois.

Comment préparer un enfant de 18 mois à partir vivre dans un pays étranger ?

A vrai dire on n’en avait aucune idée.  Suzanne étant une enfant assez débrouillarde, elle était dans la crèche publique de notre ville. Son intégration ne nous inquiétait pas plus que ça. Nous étions plus inquiets pour notre aîné. Il allait faire sa 1ère rentrée scolaire dans une école Française pour la quitter 4 mois après. D’une nature plus timide et réservé, on s’est dit que cela serait plus difficile pour lui ces 2 changements coups sur coups.

Pour les  aider dans l’apprentissage d’une nouvelle langue , on a commencé par leur mettre tous les dessins animés en espagnol à la maison. Au début, Louis râlait ! Après lui avoir expliqué, finalement il a pris le pli d’écouter ses dessins animés dans notre nouvelle langue.

Nous étions tellement pris par notre organisation du déménagement, que finalement, on a eu que peu de temps pour les enfants. On tentait de parler en Espagnol parfois à table mais bon c’était juste histoire de rire car notre niveau était plutôt au raz-des-pâquerettes.

Finalement, avec du recul, j’ai l’impression qu’on a insisté  plus sur le fait que nous allions changer de maison que changer de pays. 

La vie d'expatrié en Espagne, ce qui change de la France- Podcast #19 : L’apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant : retour d’expérience.

2- Le choix de l’école en Espagne.

Le choix de l’école en Espagne s ‘est vite imposé à nous. Il a fallu tenter de comprendre comment fonctionnait le système scolaire en Espagne. Après avoir rapidement compris que nous ne pourrions pas mettre nos enfants dans l’enseignement francophone d’Espagne pour cause de budget trop élevé, nous avons cherché des écoles espagnoles.

Je me suis mise à chercher une école où je pouvais mettre les 2 enfants, plus que ce soit plus pratique pour nous mais aussi pour que les enfants soit rassurés d’être ensembles dans une même structure.

Nous avons finalement opté pour une escuela infantile bilingue Espagnol/Anglais. Une Escuela infantile est une école qui accueille les enfants de 0 à 6 ans. Au départ c’est une garderie puis peu à peu, l’éveil et les activités sont orientées à la manière d’ une école.

Ils ont un programme bien défini, calé sur les programmes de l’éducation nationale. L’objectif est de les préparer pour l’entrée au primaria (L’école Primaire).

Toutefois, nous avions téléchargé quelques applications : Babbel et Duolinguo qui nous ont été très utiles dans l’apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant.

3- Notre arrivée en Espagne et apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant.

A notre arrivée, nous avions visité l’école, finalisé l’inscription puis visité les lieux. On a compris que la pédagogie utilisée serait au top pour eux: petit groupe, différent niveau d’apprentissage, de manière ludique,..

En avoir plus sur l’école des enfants.

Avant leur 1ère journée, on leur avait bien expliqué à plusieurs reprises qu’ils allaient être dans une classe où les enfants ne parlerait pas leur langue. Qu’il faudrait parler avec les mains, montrer les choses,.. et que c’était normal de ne pas comprendre au début.

Arrive cette 1ère journée. Quel stress! On lâchait nos enfants dans un école où le matin il parlerait Anglais et Espagnol l’après midi ! Pour être honnête je ne me souviens pas vraiment de leur réaction les premiers jours. Suzanne a pleuré chaque matin, pendant 15 jours environs. Puis peu à peu elle s’est acclimatée. Le changement a été finalement assez difficile pour elle, car en France , elle était dans une crèche où elle jouait toute la journée.

Dans cette école, elle était dans une classe, elle devaient avoir un rythme de « travail », faire des activités, C’était finalement comme une rentrée en maternelle sauf qu’elle avait que 2 ans . 

Pour Louis c’était l’inverse en France, il pleurait quasi tous les jours (au moment de la rentrée) et ici il n’a jamais pleuré.

apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant

Les mois ont passé, Suzanne a appris à parler en même temps le Français, l’Espagnol et l’anglais. Les professeurs nous disait qu’elle « compartimentait » très bien. On lui parlait en espagnol, elle répondait en espagnol, idem  pour le français et l’anglais. C’était d’une facilité déconcertante pour elle.

Louis a parlé espagnol devant nous très tardivement. Alors on ne s’est pas vraiment rendu compte de sa « vitesse » d’apprentissage. 

Tout ce dont je me rappelle, c’est qu’ils étaient tous les 2 super contents de leur nouvelle école. On s’est vite rendu compte que Louis avaient été parfaitement intégré dans sa classe. Il était 12 et les professeurs ont été particulièrement attentives à leur bien être.

En parallèle, on continuait à leur mettre les dessins animés en espagnol.

4 mois après notre arrivée, nous avions pris une fille au pair pour 3 mois pour nous aider à mieux parler espagnol et pour nous aider pour l’organisation familiale. Je devais rentrer en France quasiment chaque mois pour terminer mon année de formation auprès de mes élèves.

Je dirais qu’après 4 mois (à l’arrivée de notre fille au pair), les enfants comprenaient bien l’espagnol et le parler très bien également.

Au mois de juin, le spectacle de fin d’année arriva. On s’attendait à quelques chansonnettes sur une estrade mais pas du tout. Une vrai scène avec un rideau de théâtre, des chants en Anglais, des danses sur une thématique. Louis nous a bluffé. La thématique étaient Grease. Il a chanté en Anglais et surtout étaient super à l’aise pour danser sur scène. La transformation de notre loulou tout timide nous a impressionné.

expatriation en espagne blog voyage en famille- Podcast #19 : L’apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant : retour d’expérience.

L’année dernière, Louis a appris à lire et à écrire en Espagnol et Anglais. C’est 1 année plus tôt qu’en France puisqu’il avait 5 ans. Nous avons  fait le choix de ne pas lui apprendre en Français en parallèle. D’ailleurs à ce jour, il n’ a pas de cours en Français, on lui fait du renforcement en Anglais parce qu’on voit leur capacité d’apprentissage et s’ils apprennent l’anglais aujourd’hui cela sera beaucoup plus facile qu’à 17/18 ans. 

Cette année c’est leur dernière année dans cette école. Ils sont parfaitement bilingues. Suzanne parle espagnol sans accent francophone (ce sont des amis espagnols qui nous l’on dit). Elle a d’ailleurs intégré la classe de Louis. C’est donc une classe à 2 niveaux. Ils sont 9 élèves. Elle parle aussi anglais mais ce qui est complètement dingue c’est son accent !

Louis c’est un peu différent, car il est réservé donc c’est moins visible mais on le voit bien quand il parle avec les copains il est complètement à l’aise avec l’espagnol. Il le lit et l’écrit parfaitement 

En revanche, nous avons remarqué cette année que Louis perdait énormément en vocabulaire en Français malgré les livres qu’on lui lit chaque jour. Il mélange le français et l’Espagnol dans une phrase. Donc sur cette fin d’année, nous allons lui faire des cours de français à la maison à l’aide de guide IEF que Cécile de la Team Ballet nous a recommandé. et des « vrais » cours de Français à la rentrée prochaine.

Ecouter le Podcast#17 sur l’Instruction En Famille de Cécile.

Les deux enfants ont bien intégré que nous vivons pas le pays de leur langue. 

Nous avons été bluffé par leur capacité d’adaptation. On dit que ce sont des éponges, mais c’est vrai ça. Les enfants ont une facilité pour communiquer avec les autres enfants, ils arrivent à se  comprendre car ils osent. Ils n’ont pas de filtre.

Maintenant on met les dessins animés en Français à la maison. A ce jour, Suzanne a passé plus de temps de sa vie en Espagne qu’en France.

Pour autant, je pense que le fait de garder nos traditions françaises à la maison, côtoyer régulièrement des français les aide à se sentir français malgré tout.

L’année prochaine, on sera un année charnière avec le passage en Primaria. On est sereins car l’école les prépare bien mais le changement d’établissement est toujours un petit stress. Surtout perdre leur copain sera une épreuve, eux qui les ont accueillis avec tellement de bienveillance. Affaire à suivre !

Et vous partagez-nous vos expériences sur l’apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant, comment avez-vous géré, avez-vous rencontré des difficultés?

♥♥♥ Emilie&Co ♥♥♥

Si vous avez aimé ce podcast, vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le retrouver facilement.

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼

Podcast #19 : L’apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant : retour d’expérience.
Podcast #19 : L’apprentissage d’une nouvelle langue chez l’enfant : retour d’expérience.

2 Comments

  1. C’est super intéressant ! Les enfants sont vraiment bluffants de leur capacité d’apprentissage et d’adaptation. Je trouve ça super encourageant pour de futurs potentiels enfants bilingues 🙂

    • Emilie&Co

      Merci Célia pour votre passage. Oui c’est exactement ça, ils sont bluffants. Un vrai plus pour leur avenir c’est certain. 🙂

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :