Comment avoir une salle de bain zéro déchet ? (sans prise de tête)

J’ai profité de mon retour en France pour passer dans une petite boutique de Vrac sur Douai. Il y en a qu’une ! Mais j’y ai trouvé mon bonheur. Mes 2ers objectifs dans ma transition zéro déchet, sont la cuisine et la salle de bain. Petit à petit je remplace les produits que je termine par des produits moins polluant et sans déchets (sans dire plus sain pour la santé). Un gros challenge qui je pense va me prendre 1 an je pense. Dans cet article,  vous explique comment j’envisage de mettre en place ma  salle de bain zéro déchet (sans trop me prendre la tête !)

1- J’ai fait l’état des lieux de mes besoins.

Avant de partir en France, je savais exactement que je devais acheter une fois sur place. Et je savais que j’allais trouver facilement car j’avais repéré quelques boutiques vrac autour de notre point de chute. En Espagne, c’est un peu plus compliqué de trouver des produits artisanaux et sans emballages pour la salle de bain. Vous pouvez relire mon article sur « comment devenir Zéro déchet quand rien est adapté autour de chez soi.”

J’ai donc parcouru ma salle de bain et identifié les « futurs » produits dont j’aurai besoin. L’objectif est bien d’utiliser mes nouveaux produits zéro déchet dès que les autres seront terminés. Histoire de ne pas être à cours et donc de devoir en acheter au supermarché. Ma transition doit être à minima anticipée sinon avec le boulot, les enfants et la maison, on se laisse vite tenter par la facilité.

2- J’ai acheté seulement ce dont j’avais besoin !

Je me suis donc rendu dans une boutique dans le Nord de la France avec ma petite liste. Je ne me suis pas laissée tenté par le superflu. J’ai été forte et j’ai donc acheté uniquement ce qu’il y avait sur ma liste. Oui je suis trop fière. J’avoue que j’aurai bien acheté le beurre de karité, l’huile de coco pour le corps mais non ! J’ai encore trop de crème pour le corps à la maison à terminer. Supprimer quelques vieux réflexes de “sur-consommation” est quand même compliqué 🙂 

Ma salle de bain zéro déchet sera mise en place par étape !

J’ai pas envie que le changement soit radicale non-plus. Je veux pouvoir m’adapter à chacun des nouveaux produits que je vais incorporer dans mon quotidien. C’est ma stratégie 🙂 

 

salle de bain zéro déchet

3- Je finis tous les produits en cours.

Une fois rentrée, je regarde mes nouveaux produis, je les renifle, j’ai qu’une hâte c’est de prendre une douche tout de suite et essayer les 3 nouveaux savons, les 2 nouveaux shampoings solides que j’ai ramené, tel une gosse devant ses cadeaux de Noël! Mais non, STOOOOP ! Pas trop vite.

J’ai décidé de ne pas les intégrer tout de suite dans ma salle de bain. pourquoi? Parce que j’ai encore des fond de bouteille de gel douche, shampoing à terminer.

Je finis les réserve et ensuite je remplace. ça va car je n’ai pas des gros stock en avance donc cela devrait arriver vite 🙂 

J’ai quand même testé le dentifrice car je pense que c’est un des produits que Denis n’arrivera pas à intégrer dans son quotidien. J’’essaye d’être tolérante et de m’adapter aussi à ses goûts. petit à petit on a dit !

4- Mes indispensables pour une salle de bain zéro déchet.

Voilà, ma salle de bain zéro déchet commence peu à peu à prendre forme. Finalement ce ne sont pas des choses difficiles à mettre en place mais ce qui peut paraitre décourageant c’est que nous avons beaucoup de produit dans nos placards que l’on utilise qu’occasionnellement et qui mettront du temps à disparaitre. 

Dans la boutique de vrac, le patron m’a quand même dit que la transition se fait en 2 ans ! Aïe.

Les pressées s’abstenir! C’est vraiment un travail de longue haleine, vraiment. Mais je mise sur ma bonne volonté pour tenir bon !

Voilà déjà ce que j’ai mis en place, ou ce que je suis en train de mettre en place  dans ma salle de bain :

  • Mes lingettes démaquillantes sont venues remplacer le coton. Cousue maison 🙂 Après utilisation, je les place dans un filet de lingerie et hop en machine avec les serviettes. Je les repasse pour les stériliser (parce que mon chat adore dormir sur mon Tancarville, donc sur mon linge propre ! ) 
  • Mon shampoing solide.
  • Mon savon au lait d’ânesse et savon d’Alep pour remplacer le gel douche
  • Mon dentifrice solide
  • La cup menstruelle
  • Mes brosses à dents en bambou (pour les enfants) . Pour nous, nous avons une brosse à dent électrique. J’avoue que les têtes durent très longtemps donc pour le moment on reste comme ça.
  • Le gant de toilette pour les enfants.
  • Les restes de gel douche/shampoing  dans un flacon pompe ou pain de savon pour laver les mains.

Ma prochaine étape : 

Remplacer les cotons tiges par des oriculis et supprimer les couches de nuit  pour bébé 2 !

Notre routine zéro déchet va donc se mettre en place petit à petit pour toute la famille. 

salle de bain zéro déchet

5- Faire soi-même ses produits bonne ou mauvaise idée ?

Après avoir lu par mal d’articles et discuté avec une amie qui fabrique soi-même son shampoing et déodorant , je me dis que ce n’est pas pour moi pour le moment. Avant tout j’aimerai changer mes habitudes et pourquoi pas par la suite fabriquer moi -même ma cosméto. En plus j’avoue que je n’ai pas beaucoup de temps donc ça m’arrange de les acheter tout fait ! 

En plus, je ne suis pas sûr de trouver tous les produits nécessaires pour les fabriquer ici en Espagne ! Se procurer les ingrédients est aussi un budget donc pour le moment je m’abstient 🙂 

 

6- Quel budget prévoir pour avoir une salle de bain zéro déchet (ou presque) ?

L’idée de base est d’investir le minimum et de “faire” avec ce que j’ai d&jà à la maison.  On n’oublie pas que l’objectif du passage en zéro déchet et aussi la dé- consommation. Donc je pars du principe où je ne dois pas investir. Mes lingettes, je les ai cousues avec des chutes de tissus et parfois des serviettes de bain usées.

Mes produits achetés viennent en remplacement de ceux que je termine. Cependant, ces nouveaux produits ont un coût plus élevé. Faut pas se mentir, la note est un peu salé. L’ensemble acheté sur la photo m’a couté quasi 50€ (il y a un détachant solide qui n’apparait pas sur la photo). Ah oui ça pique. Je mise que le fait que j’en ai pour 4 mois voir plus.

A ce niveau le budget explose car en Espagne, acheter un litre de gel douche nous coûte environs 1€ ! Autant vous dire qu’un savon à 3€, on triple alors le budget. Mais, je préfère acheter un produit plus sain, moins polluant et qui fait travailler l’économie locale (en l’occurrence Française). Je vais mettre une petite croix sur mon calendrier pour savoir combien de temps me fait ce savon ! Et je vous redirais ça 🙂

salle de bain zéro déchet

 

Pour aller plus loin dans votre réflexion, vous pouvez lire le livre de Béa Johnson, disponible dans  toutes les librairies. Pour moi c’était le “livre déclic”.

Et vous, avez-vous mis en place des petits gestes dans votre salle de bain pour diminuer vos déchets?? Des astuces à nous partager ??

♥♥♥ Emilie & Co ♥♥♥

 

Epinglez cet article sur Pinterest : Comment avoir une salle de bain zéro déchet ? (sans prise de tête)

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

COMMENT AVOIR UNE SALLE DE BAIN ZÉRO DÉCHET (SANS PRISE DE TÊTE) ?.

 

4 Comments

  1. J’utilise de l’hydrolat et de l’huile végétale pour ma routine visage ! Ce sera l’objet de mon prochain article. Et pour mes levres du beurre de karite. Je me maquille rarement mais quand c’est le cas c’est avec du mascara et je teste celui de Zao dans un flacon en bambou qui se recharge !!

  2. Hello. Ce sont de bons conseils. Moi aussi j’essaye de passer de plus en plus au zéro déchet. Belles journée

  3. Article très intéressant. Je me suis aussi lancée dans la démarche, à mon rythme. Mon homme n’est pas prêt non plus à tout révolutionner donc ça prendra le temps que ça prendra. Mais je suis déjà fière de mes petits gestes.
    Des lingettes en coton à la place du coton.
    Des serviettes hygiéniques lavables.
    Du déodorant maison.
    Et je remplace petit à petit mes produits cracra par des produits plus sains, plus naturel, avec moins d’emballages.
    Petit à petit .

  4. Un chouette article, merci Emilie !
    De mon côté, ma salle de bain est zéro-déchet également (mis à part le maquillage (que je mets très peu) , qui est bio et qui me dure des mois, voire des années ! D’ailleurs, je me démaquille à l’huile de coco et nettoie mon visage avec de l’eau florale. J’espère que l’oriculi te satisfera autant qu’il me satisfait.
    Une chose est sûre, c’est qu’une fois que l’on a adopté ce mode de vie, on ne reviendrait en arrière pour rien au monde !
    A bientôt,

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :