Dormir dans une tiny house en famille : l’expérience du minimalisme en voyage !

Je suis une grande fan des hébergements insolites. J’aime prendre le temps de trouver le petit plus qui va bousculer nos habitudes, nous faire découvrir autre chose, ou bien faire rire les enfants ! Un hébergement insolite  est surtout pour moi synonyme de lieu unique dans lequel on va vivre une expérience différente. Et c’est l’année dernière, lors de notre Road-Trip au Nord des Pays-Bas, que nous avons testé un logement assez nouveau pour nous : une tiny house . En voyant cette tiny house perdue au milieu de la nature, on s’est dit que c’était l’occasion de tester un voyage en mode minimaliste. Après le minimalisme à la maison, on continue notre cheminement jusqu’aux voyages. Et qui sait peut être aurions nous le déclic pour vivre dans ce type de maison ! Vivre dans une tiny house en famille, notre expérience du minimalisme en voyage : voici notre retour d’expérience.

 

Une tiny house, qu’est-ce que c’est exactement ?

Avant de vous parler de notre expérience, je vous explique ce qu’est une tiny house. Plus connu au Etats-unis, ce mode de vie à explosé avec la crise des subprimes. La tiny house (ou maison minuscule) est une maison à mi chemin entre une roulotte et une maison .

Son principal avantage est son coût. Devenir propriétaire d’un tiny house est accessible à tous. De plus, son aspect écologique et minimaliste séduit de plus en plus de personnes.

Son espace intérieur est assez succinct. Cela dépend de la surface et de sa configuration mais tout est agencé de manière optimisée pour ne pas avoir de perte de place.

De nombreuses personnes en France choisissent ce nouveau mode de vie alternatif dans le cadre d’une démarche environnementale.

dormir dans une tiny house en famille

Pourquoi je recherche le minimalisme en voyage ?

Vous allez me dire, pourquoi tu t’affliges ça en vacances? Avec des enfants, un appartement c’est quand même plus confortable. Oui c’est vrai. La tiny house aussi sauf que la contrainte de l’espace nous oblige aussi à emporter le strict minimum, d’acheter aussi le minimum pour cuisiner,..

Ce qui veut dire aussi emporter moins de vêtements, de jouets, de trucs inutiles aussi. Notre bagage se résumait à un sac à dos pour 2 nuits.

Emporter moins de choses, des hébergements moins grands, plus écologiques, ce sont des directions que l’on souhaite prendre en voyage. On ne vise pas l’éco-tourisme à chaque fois mais on ne passe pas à côté d’une occasion.

De plus, c’est en testant lors des vacances que l’on peut orienter nos prochains choix de vie.

 

L’aménagement de la tiny house.

Alors à notre arrivée, la tiny house était au fond du jardin au bord d’un joli canal. Le jardin n’étant pas tellement bien entretenu, nous avons eu un peu peur avant d’arriver. Finalement, nous étions à l’écart de nos hôtes, dans un espace clos (sauf pour le canal) et avec une vue sur la nature et les poules !

Quand on rentre à l’intérieur à 4, et bien tout de suite, il n’y a plus de place! Pour le coup, celle-ci était très petite, l’équivalent d’une grande caravane. Une salle de bain avec douche et toilette et une minuscule cuisine.

Il y avait quelques espaces de rangement. Etant donné que nous avions que le strict minimum, ça passait. J’avoue que pour une semaine, cela devient compliqué entre les jouets, les vêtements et l’alimentation.

Malheureusement pour nous, la météo n’était pas favorable : gris et trois en plein mois de juillet !  Donc nous n’avons pas pu profiter de l’extérieur, donc le soir nous mangions tous les 4 à l’intérieur. C’est pas l’idéal.

 

Ensuite pour le coucher, il fallait plier la table afin d’installer le lit de Louis (comme dans un camping-car). Pas pratique mais il existe des tiny house adaptée pour les familles avec des chambres.

Nous, nous avions notre lit juste à l’entrée. C’etait assez cocooning, j’ai bien aimé. Avec notre fenêtre avec vue sur la nature.

Pour Suzanne, nous n’avions pas le choix  que de la faire dormir dans son lit parapluie, trop petite (à l’époque) pour dormir avec son frère. Et dormir avec nous c’est assez compliqué, on ne dort pas bien quand elle est entre nous 2.

Le seul espace qui restait était donc occupé par le lit parapluie! C’est vrai qu’idéalement il faut que les enfants dorment dans le même lit pour être à l’aise.

Après avoir mangé et couché les enfants, nous avons donc été obligé de nous coucher aussi. Trop froid pour rester dehors, et la lumière pour lire faisait chahuter les enfants ! Au moins ils ont ri 🙂

 

dormir dans une tiny house en famille

dormir dans une tiny house en famille

Pays-bas en famille, Zaanse schans, volendam, île de marken

Pays-bas en famille, Zaanse schans, volendam, île de marken

Alors la tiny house en famille, c’est faisable ?

J’avoue que l’on était à l’étroit mais avec du beau temps cela doit être vraiment sympa. Il y avait une table à l’extérieur pour manger au bord du canal. J’avoue que on était un peu en stress avec celui-ci. Mais on n’a pas lâché les enfants une minute !

La tiny house en famille : ce qu’on a aimé

  • Le côté minimaliste du voyage
  • Le style coconing de la tiny house
  • Se retrouver à 4, passer du temps à papoter, jouer et cuisiner.
  • Etre au coeur de la nature
  • Nous étions idéalement placé pour visiter les moulins de Zaanse Schans.
  • Les animaux juste à côté, les enfants ont adoré !

 

La tiny house en famille : ce qu’on a moins aimé

  • Enlever la table pour installer le lit.
  • L’entretien autour de la tiny n’était pas au top.
  • Peu d’intimité, trop de proximité. Pour un week-end ça suffit. Mieux éviter de la faire avec des amis 🙂

 

dormir dans une tiny house en famille

 

 

Est-ce que cette expérience nous donne envie de vivre ans une tiny house en famille ?

 

Bon bah clairement nous ne sommes pas prêts ! lol. Pour le coup, je pense que cette tiny n’est pas du tout adaptée pour y vivre au long court. Il faudrait renouveler l’expérience dans une tiny house avec des espaces nuit séparées.

Quoiqu’il en soit, nous aimons quand même l’espace même  si nous possédons peu de choses. Peut être est-ce parce que nous avons à la maison 2 enfants en bas-âges. Qui dit enfants, dit jouer, bouger, courir dans tous les sens. En clair, il faut un extérieur ou un espace dédié !

Je pense aussi que la tiny house doit être positionnée dans un pays chaud pour pouvoir profiter pleinement de la nature et des espaces extérieurs.

Maintenant on a testé, on est très heureux d’avoir découvert cette adresse mais nous n’avons pas eu le coup de foudre pour ce mode de vie alternatif. On continue notre réflexion.

 

Si vous avez envie de tester cette tiny house en famille, nous l’avons trouvé sur AirBnB, elle est vraiment très bien située, près des Moulins de Zaanse Schans. Le quartier est adorable. Pour y accéder, vous longerez une rue avec des péniches accostées d’un côté et de l’autre des jolies maisons avec des canaux qui passent dans les jardins. L’accès en voiture est laborieux mais pas infaisable. Le vrai charme hollandais comme on aime tant !

Pays-bas en famille, Zaanse schans, volendam, île de marken

 

Et vous, avez-vous déjà un type d’hébergement alternatif ? Vivez vous peut être dans une tiny house ?

♥♥♥ Emilie & Co ♥♥♥

 

 

Conservez cet article : Dormir dans une tiny house en famille : l’expérience du minimalisme en voyage ! sur Pinterest

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

 

dormir dans une tiny house en famille

Share Button

1 Comment

  1. Hello, trop bien cet article! La maison a l’air vraiment jolie de l’intérieur, c’est dommage que ça ne l’ai pas été en dehors :S Moi ça me tenterait bien mais avec mon chéri c’est tout 🙂 merci pour le partage

Write A Comment