Qui ne rêve pas de Voyager 3 mois en famille chaque année au bout du monde ? C’est le rythme de vie de Solen et sa famille. Leur activité professionnelle saisonnière leur permet de faire une petite parenthèse annuelle pendant 3 mois durant l’hiver. Ils partent au bout du monde à la à découverte de nouveaux pays. Voici leur expérience dans ce nouvel épisode de podcast.

Présentation de Solen

Je suis Solen et mon mari s’appelle James, nous avons des jumeaux de 5 ans. Nous avons beaucoup voyagé avant de nous rencontrer mais aussi ensemble. Donc, c’est tout naturellement que nous continuons à voyager avec nos enfants. L’annonce des jumeaux nous a un peu déstabilisé, on ne savait pas comment s’ajuster. Finalement on a trouvé les clés et on a repris les voyages, les jumeaux avaient 1 an.

Nous voyageons avec eux longtemps l’hiver et quelques escapades en famille durant l’année.

Voyager 3 mois en famille chaque année

Quelle est votre manière de voyager en famille?

Nous avons une école de surf au Porge près de Bordeaux en Gironde. Notre activité étant saisonnière, cela nous libère du temps l’hiver. Donc nous cela nous permet de voyager 3 mois en famille chaque année. C’est notre manière de voyager avec nos enfants, et cela fait 5 ans que ça dure.

Parle de nous de ton dernier voyage

Nous sommes partis en Birmanie et aux Philippine avec les enfants. C’était génial, de part la diversité des choses que nous avons faîtes et par la découverte de la culture. Les enfants grandissant, ils font chaque année de plus en plus de choses. Cette année ils ont fait du Snorkling pour la 1ère fois avec des tortues. Ils ont réussi à respirer dans leur tuba, c’était génial.

Chaque année, on ajuste notre manière de voyager, mais depuis qu’on a lâché la poussette double, on revit ! La clé c’est vraiment l’adaptabilité pour voyager avec des enfants.

Voyager 3 mois en famille chaque année

Comment choisis-tu tes destinations avec les jumeaux ?

Alors la 1ère année, on a choisi de partir en Nouvelle-Zélande, le plus loin possible. C’était complètement incensé, mais on cherchait une destination “Safe” santitairement parlant. Et puis l’état des routes, les températures, on retrouvait toutes les conditions de l’Europe mais avec une saison estivale .

Aussi parce qu’on avait envie de découvrir ce pays depuis longtemps. Pour faciliter le voyage, on a fait escale à Bali pendant 2 semaines. Et là, Bali avec les enfants d’1 an, je l’ai moins bien vécu. Par exemple au niveau de l’eau, il faut faire extrêmement attention, quand ils prennent le bain par exemple, il faut veiller à ce qu’ils ne boivent pas l’eau.

J’ai trouvé que c’était plus simple en Nouvelle-Zélande avec les enfants. Nous avions acheté une voiture pour être équipé sur place. On louait des maisons et au final, nous avons recréé notre vie et notre quotidien là-bas.

J’ai trouvé que c’était plus simple d’être en voiture et d’avoir tout notre matériel dedans.

L’année suivante, nous sommes partis en Australie avec les enfants. Nous avions fait escale en Thaïlande. Ils avaient 2,5 ans et j’ai trouvé que c’était plus simple la Thaïlande avec les enfants.

Ensuite , on est partis 3 mois en Afrique du Sud , et là c’était génial d’être restés 3 mois dans le même pays. On s’est sentis libres sans devoir penser à prendre un avion pour bouger. Nous avion également loué une voiture. C’est la dernière année où l’on avait emmené la poussette double car les enfants ont plutôt opté pour les draisiennes. Le compromis parfait car ils n’avaient pas encore la capacité pour marcher autant donc ils nous suivaient en draisiaine. Ils se sont éclatés !

Qu’est-ce qu’une draisiene ?

L’année dernière, nous sommes partis en Colombie, Panama et Costa Rica. En revanche, les draisiennes n’ont pas eu autant de succès, c’était fini donc là maintenant ils marchent ! Nous avions aussi loué des voitures.

Je pense que ça nous rassure d’avoir une voiture pour tout transporter. Malgré tout partir 3 mois en voyage, on est quand même chargé. On a du mal à voyager minimaliste.

Cette année, en Brimanie, on a fait notre 1er voyage en sac à dos. On n’ pas le droit de louer une voiture là-bas, donc on a pris les transports en communs.

Globalement, on choisit toujours des pays qui ont des bonnes conditions sécuritaires et sanitaires.

Comment as-tu gèré les transports en commun avec les enfants?

Les enfants ont été vraiment très cool, ils se sont très bien adaptés. On a pris des bus de nuit en Birmanie, ils l’ont bien mieux vécu que nous. Ils dorment assez facilement aussi bien la nuit que pendant la sieste. Donc lorsque l’on a pris un Ferry de Nuit aux Phillipines, tout s’est bien passé.

Après on prévoit des petits coloriages, des boites à histoires et cette année, pour la 1ère fois on avait emmené une tablette et ça nous a bien aider à faire passer le temps.

Pourquoi avoir choisi ce mode de vie ?

Ce mode de vie est arrivé petit à petit. Moi à la base je suis prof d’EPS, donc soumis au calendrier scolaire. J’ai demandé un mi-temps annualisé afin de pouvoir partir l’hiver. James est moniteur de Surf. J’ai demandé ma mutation, et on a monté l’école de surf tout en gardant mon mi-temps. Ensuite, nous avons eu les enfants et ensuite j’ai enchainé sur un congé parental.

C’est comme ça que l’on a vu que nous pouvions vivre comme ça sur la saison avec l’école de Surf.

En parallèle, on loue notre maison l’été en complément, on part vivre dans le mobil-home de notre école de surf. Le tout cumulé, on arrive à vivre toute l’année avec notre activité saisonnière.

Ensuite, j’aime vraiment les voyages longs. Je trouve que c’est comme ça que l’on peut s’imprégner d’un pays, on prend le temps et nos habitudes. Je trouve qu’en 15 jours, on n’a pas le temps vraiment d’en profiter c’est pourquoi je ne me retrouvais pas dans le rythme scolaire associé au fait que l’on ne pouvait pas partir les 2 mois d’été.

Aussi James est un surfeur donc il était aussi en recherche de la vague dans le monde, là où il fait chaud 🙂

Donc ça s’est fait progressivement mais c’est vraiment avec l’arrivée des enfants que nous avons passé un cap.

Comment fais-tu pour enlever tes enfants de l’école pendant 3/4 mois dans l’année?

Chaque année, j’envoie un courrier au rectorat puis ensuite on s’accorde avec les maitresses pour assurer a continuité pédagogique en voyage. En prévoit aussi des cahiers d’activités qui correspond au programme scolaire. Les enfants restent en contact avec les copains en leur envoyant des cartes postales 🙂

En voyage c’est James qui leur fait école, le matin en général.

Pendant ce confinement on a l’impression d’avoir le même rythme qu’en voyage : l’école à la maison, les activités à trouver, être tous les 4 et appeler nos proches en visio 🙂

Quels sont tes conseils pour aider les (futurs) parents de jumeaux à voyager ?

Je pense qu’il ne faut s’inquiéter car on trouve toujours des solutions. On en est la preuve vivante, on est parti à l’autre bout du monde alors qu’ils avaient que 1 an. De toute façon que l’on voyage ou pas les 1er mois sont compliqués avec des jumeaux voir les 1ères années car c’est très fatigants.

Ils ne faut pas hésiter à partir même quand ils sont tout petits, on en garde des super souvenirs . Les nôtres ont fait leur 1ers pas en Nouvelle-Zélande est on était tellement contents d’être là peur leur première fois chacun.

Je recommande d’emporter une poussette double pour que l’un des 2 parents puisse promener les jumeaux afin de libérer du temps pour le second parent. C’est important de s’accorder du temps.

Vous pouvez aussi emporter des portes-bébés pour faire des balades et randonnées.

Je pense que c’est se faciliter la vie en louant une voiture, cela permet de transporter tout le matériel facilement. Et enfin, louer des maisons ou des appartements pour être autonomes.

La dernière chose que je recommanderais c’est de ne pas trop bouger avec des petits en bas-âges. Louer un hébergement dans un lieu sympa et y rester au moins 1 semaine pour éviter de passer du temps à s’occuper à rassembler les affaires.

Pour nous, ces voyages, ce n’est pas des vacances à proprement parlé car on est très actifs et on ne reste pas à rien faire pendant des semaines sur les plages. On fait des pauses pour se reposer mais on reprend la route assez rapidement. C’est quand même fatiguant des voyager avec des enfants mais on veut en profiter pleinement.

Quel est ton plus beau souvenir de voyage avec les enfants?

J’en ai plein en tête car nous avons la chance de faire de nombreuses expériences avec eux. Evidement, les voir faire du snorkeling pour la première fois aux Philippines au milieu des tortues, ils ont nagés pour la 1ère fois en piscine en Birmanie. Leurs 1ers pas en Nouvelle-Zélande,.. Finalement ce que je retiens ce sont toutes ces premières fois dans des lieux dingues.

L’Afrique du Sud reste l’un des plus beaux pays que nous avons découvert. Et voir les enfants “au milieu” des éléphants, des girafes, et même des lions ..

Voyager 3 mois chaque année

Penses-tu que leur adaptabilité est dû au voyage ou leur tempérament?

Je pense qu’ils ont pris des habitudes. Par exemple en voiture, ils sont patients et ils savent qu’ils arriveront et nous on fait le maximum pour que le voyage soit agréable, en faisant des pauses et des jeux.

Aussi, on a l’habitude de verbaliser tout ce qu’on vit donc ils savent tout : combien de temps on restera dans cette maison, le temps de transport,.. Ils sont plutôt patients et ils ont les clefs pour avoir les comportements adaptés.

Une galère voyage à nous partager ?

L’année où nous sommes partis en Afrique du Sud avec les enfants, nous avions loué une petite voiture et nous nous sommes retrouvés sur une piste. Il avait tellement plu que les routes étaient cassées, boueuses. On ne savait plus si on devait faire demi-tour ou continuer. On a mis environs 8h pour arriver à destination. La vraie grosse frayeur ! Les enfants avaient 3 ans.

Quels sont vos prochains projets voyage avec les enfants?

Notre rythme de voyage actuel nous convient donc on ne projette pas de tour du monde. Voyage en van par contre ça nous dit carrément. On ne sait pas où ni comment mais c’est quelque chose qu’on aimerait faire. Il y a aussi des pays que l’on aimerait vraiment visiter mais l’hiver n’est pas tellement une bonne période, je pense par exemple au Canada (je préfèrerai découvrir ce pays sur une autre saison).

Les voyages en vélo , voyages itinérants sont des voyages qui me plairaient de réaliser.

A quel moment de l’année tu choisis ta prochaine destination?

On choisit à l’automne donc pas longtemps avant le départ. On prépare souvent au dernier moment. J’aimerais anticiper mais pour le moment je n’y arrive pas.

Le mot de la fin

Je pense qu’il faut vraiment essayer d’organiser sa vie comme cela nous convient. Trouver la vie qui nous correspond avec laquelle on est en accord. Nous on a vraiment pris le parti de passer du temps avec nos enfants en voyage.

Aujourd’hui on vit dans une époque où le télétravail se développe beaucoup , que les parents peuvent faire l’école aux enfants (suite au confinement). Cela ouvre toutes les possibilités.

Retrouvez les récits de Solen et sa famille sur son blog Trip and Twins, son instagram et son Facebook.

Et vous, ça vous tente de voyager 3 mois en famille ?

♥♥♥ Emilie&Co ♥♥♥

Continuer votre lecture :

Pour soutenir le podcast facilement , n’hésitez pas y laisser un commentaire et 5* sur votre plateforme d’écoute 🙂 MERCI

Continuez votre écoute 🙂

Si vous avez aimé cet article sur, vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le retrouver facilement.

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼

Voyager 3 mois en famille chaque année

Restez inspirés !

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :