Escapade en famille dans le Périgord Noir

La semaine dernière, nous avons passé quelques jours en Dordogne. J’avais déjà arpenté les rues de Bergerac et de Sarlat quand mon frère habitait dans la région mais je ne me souvenais pas de grand chose. Quant à mon mari, tout Landais qu’il est, il n’avait qu’un vague souvenir de visites familiales à Périgueux. Pourtant, la Dordogne, c’est très joli, c’est bien connu ! Je vous emmène donc pour une escapade en famille dans le Périgord Noir !

Vous le savez peut-être, je travaille à mon compte à la maison. Donc souvent, les enfants sont avec moi pendant leurs vacances. Et souvent, j’ai envie d’en profiter pour prendre un peu l’air. Pas besoin de partir loin ni longtemps mais quelques jours où je sors de chez moi, j’avoue que ça me fait du bien ! Petit problème, mon mari a un boulot « classique » de salarié où les congés ne sont pas illimités. Le mois de février étant particulier dans son activité, il n’a su que le lundi qu’il pouvait prendre 3 jours de congé du mercredi au vendredi de la même semaine. Heureusement qu’on avait déjà choisi notre destination ! Et heureusement qu’au mois de février, on trouve facilement à se loger en dernière minute !!

Départ en freestyle… 🙈

On a réservé notre logement le lundi soir, on a réservé la visite de la grotte de Lascaux pour le mercredi après-midi et c’est tout ! J’ai fait une longue journée de travail le mardi pour partir l’esprit tranquille donc on a fait nos valises au dernier moment le mercredi matin avant de partir. Pour du last minute, c’était du last minute !

J’ai trouvé un avantage à cette non-préparation : tout le monde a mis la main à la pâte pour préparer ses affaires. Pour une fois, ce n’est pas maman qui a préparé les valises des enfants. J’ai crié au milieu du couloir le nombre de slips, chaussettes qu’il fallait prévoir. « Et surtout, on n’oublie pas le pyjama !! » Et hop ! Tout est arrivé dans notre chambre pour que, vite, vite, je mette tout ça dans les sacs. Pour info, mes enfants ont 6 et 9 ans. En fait, il était largement temps que je les convie à la préparation de leurs affaires. Ils ne le savent pas encore mais maintenant qu’on a commencé, ils vont devoir le faire à chaque fois !! 😜

Pour préparer vos escapades à la dernière minute plus sereinement quand dans la joyeuse pagaille qui régnait chez nous la semaine dernière, je vous invite à écouter le petit épisode qu’Emilie a consacré au sujet. Il y a aussi un petit article qui résume tout ça !

Bon allez, j’ai assez raconté ma vie, place au programme. Qu’est-ce qu’on fait sur quelques jours d’escapade en famille dans le Périgord Noir ?

Point de situation, le Périgord Noir, c’est où ? C’est quoi ?

Le Périgord Noir, c’est une petite partie de la Dordogne, située au Sud-Est de ce département, à la frontière avec le Lot. On a accollé la couleur noire à cette partie du Périgord à cause des nombreux chênes verts qui poussent dans le coin et qui ont une couleur très sombre. Les chênes verts sont d’ailleurs idéaux pour faire pousser des truffes, ces délicieux champignons qui valent de l’or. Champignons qui sont noirs, la boucle est bouclée !

Périgord Noir en famille

La zone s’organise autour de la ville de Sarlat-la-Canéda, plus connue sous le nom de Sarlat, un peu moins de 10 000 habitants au compteur mais une cité médiévale vivante et très bien conservée.

Découvrez la Cité médiévale de Sarlat à travers un petit reportage de France Info, réalisé en 2021.

3 jours en famille dans le Périgord Noir, demandez le programme !

Pour préparer ces quelques jours de vacances à peine organisés, j’avais un allié de taille : le super guide Michelin Week-end avec les enfants (c’est celui dans lequel nous avons écrit quelques témoignages avec Emilie, je vous en parlais dans cet article sur les guides de voyage). Premier test grandeur nature de ce guide. Verdict : je valide à 100% !

Voici quelques visites à mettre au programme de votre séjour dans le Périgord Noir en famille.

Les grottes de Lascaux

J’avais lu sur un blog le témoignage d’une maman qui avait été très déçue par la visite des grottes de Lascaux, principalement pour des raisons pratiques mais nous avions très envie de visiter ce lieu mythique. Dans notre guide, il est écrit qu’il faut réserver votre visite pendant les vacances scolaires, ce que nous avons fait. Mais en étant là-bas une semaine où seule la zone B était en vacances, en février de surcroît, on aurait pu ne pas réserver.

A Lascaux, vous le savez, on ne visite pas la grotte originale. Une 1ère réplique a été ouverte au public en 1983 : Lascaux II. En effet, la véritable grotte découverte en 1940 montrait déjà des signes d’usure et de contamination à la fin des 50. Lascaux III a été conçue dans les années 2000 pour faire voyager Lascaux et en faire profiter le plus grand nombre. Il s’agit d’une exposition itinérante. Et aujourd’hui, nous visitons Lascaux IV, réplique complète de toutes les parties décorées de la grotte originale. Lascaux IV est intégrée dans un Centre d’Art Pariétal ultra moderne. Il est situé à environ 500m de la vraie grotte qui est aujourd’hui soigneusement conservée et préservée de l’afflux de visiteurs.

Est-ce que ça vaut le coup ?

Oh oui, cette visite vaut le coup ! On a écouté Marie-Elise, notre guide passionnante, pendant plus d’une heure, sans voir le temps passer ! Lascaux se visite obligatoirement avec une visite guidée et heureusement. Sinon, on passerait complètement à côté du truc. Le décor (une réplique de la grotte originale je le rappelle) est absolument bluffant, l’histoire de ces peintures rupestres qui datent d’il y a 20 000 ans est juste fascinante. Franchement, c’est foufou !

Et encore, nous n’avons pas eu accès à tout ce qui entoure traditionnellement la visite : films, expositions, cinéma 3D, etc, merci le Covid. Mais franchement, le clou du spectacle, c’est la grotte !

La visite n’est pas spécialement dédiée aux enfants mais il y en avait de tous les âges dans notre groupe et tous étaient captivés ! Parfois, certains concepts peuvent être difficiles à comprendre pour les plus jeunes. C’est vrai qu’il y a quand même un vocabulaire faisant référence à la Pré-Histoire et à l’Art qui n’est pas forcément accessible à tous les publics. Pour certaines choses, on a pris le temps d’expliquer avec des mots plus simples à nos enfants, pour d’autres on a laissé tomber et ce n’est pas bien grave. Ils étaient subjugués par les animaux qu’ils voyaient autour d’eux, en peinture, en gravure, en jaune, orange, marron, noir.

Bref, c’était génial !

Vous trouverez toutes les infos pratiques sur le site de Lascaux. Anticipez votre venue pendant les périodes de vacances scolaires !

Le Musée National de Préhistoire

Pour continuer sur le thème préhistorique, nous nous sommes rendus aux Eyzies pour visiter le Musée National de Préhistoire. Notre guide de Lascaux nous l’avait chaleureusement recommandé (même si je doute de son impartialité tellement elle était animée par son sujet !!).

Dans ce petit musée très bien achalandé, on a beaucoup aimé quelques pièces impressionnantes : mammouth, moulage du squelette de Lucy, la statue sur la terrasse.

Pour que les enfants profitent de la visite, nous les avions inscrits à un atelier sur le sujet du renne. Il faut savoir que le renne était la nourriture principale de nos ancêtres. Nous avions réservé ce petit atelier la veille seulement mais en saison, il faut sans doute anticiper un peu plus.

Ils ont eu une petite visite guidée devant certaines installations du musée puis un atelier plus pratique : comparaison de bois, d’ossements, observation et reproduction de gravures de rennes et pour finir, un petit atelier sculpture. Ils sont chacun repartis avec un petit renne en pâte autodurcissante. Challenge pour les parents : ramener le renne entier pour qu’il puisse sécher convenablement !!

Résultat des courses, ils ont adoré.

Toutes les infos sur le site du musée. Entrée gratuite pour les moins de 18 ans. Atelier : 7€ par enfant. Il y a aussi des livrets jeux thématiques à disposition.

Les Jardins de Marqueyssac

Au Sud de Sarlat, vous entrez dans la vallée des cinq châteaux : Beynac, Marqueyssac, Castelnaud, les Milandes (le château de Joséphine Baker) et Fayrac (résidence secondaire d’une famille Américaine, ben voyons…). Nous avons donc commencé l’exploration de cette région par Marqueyssac. Du haut de la falaise, on a une vue époustouflante sur Beynac, Fayrac et Castelnaud (le château des Milandes étant caché derrière une colline). La Dordogne serpente en contrebas, la vue est dingue.

Nous avons passé une matinée entière dans les jardins suspendus de Marqueyssac. On a tout aimé et on n’a pas du tout vu le temps passer !

  • La visite guidée nous racontant un petit bout d’histoire du château et surtout de ses jardins de buis
  • Les différentes balades pour rejoindre le belvédère tout au bout (à environ 1 kilomètre de l’entrée). Différents sentiers sont aménagés, à flanc de falaise ou plutôt dans une ambiance sous-bois.
  • La vue sur la vallée des cinq châteaux et celle, tout au bout, sur le village de La Roque-Gageac
  • Le petit parcours dans les filets suspendus

Il y a également un petit livret jeux pour les enfants mais nous n’avons pas eu le temps de le faire, trop occupés à crapahuter partout !!! Et pour les familles avec enfants de plus de 8 ans, la via ferrata a l’air canon !

Toute les infos sur le site de Marqueyssac. L’entrée est gratuite pour les moins de 10 ans. Il existe un billet combiné avec celui pour Castelnaud.

Le Château de Castelnaud

Au château de Castelnaud, on fait une plongée dans le Moyen-Âge et plus particulièrement, la 2ème moitié. Nous sommes côté Anglais et la bataille fait rage contre les Français de Beynac. Enfin… les jours où les combats sont autorisés, c’est-à-dire du lundi au mercredi, en-dehors de toute célébration religieuse, c’est-à-dire pas très souvent… ! Nous avons suivi une visite guidée, là encore, passionnante. La défense d’un château comme Castelnaud n’a plus de secret pour nous, tout comme la vie au château et au village à cette époque.

On adore les visites de châteaux médiévaux. Je vous raconte celle du Château de Suscinio, en Bretagne.

Pendant notre visite, le château accueillait une exposition Playmobil. De nombreuses scènes médiévales sont représentées et il faut retrouver des personnages intrus : un cosmonaute, un joueur de football américain, etc… Vous vous en doutez, les enfants ont adoré.

Là aussi, il y a un petit livret-jeux pour les enfants à partir de 7 ans et cette fois, nous avons pris le temps de le faire !

En saison, je suis certaine que le village s’anime un peu et qu’il est super agréable d’y flâner. Au mois de février, c’était très calme ! Mais toujours tellement beau… franchement, on ne s’est pas lassé de la vue.

Toutes les informations pratiques sur le site de Castelnaud. L’entrée est gratuite pour les moins de 10 ans. Si vous venez avec des tout-petits, oubliez la poussette, ça va être compliqué…

Où loger pour explorer le Périgord Noir en famille ?

Pour notre petit séjour, nous logions à la Résidence Odalys à Sarlat. On avait une petite maisonnette avec une kitchenette, une chambre, salle-de-bains. Ce n’était pas très grand mais parfaitement fonctionnel et parfait pour un séjour à quatre. En plus, dans la résidence, il y a piscine, aire de jeux, mini-golf, tables de ping-pong, etc… le tout en accès libre. Evidemment, vu la durée de notre séjour, on n’a pas eu le temps de tout tester mais c’était très bien !

La région étant assez touristique, l’offre est assez importante vous trouverez votre bonheur pour vous loger. J’ai trouvé qu’être à Sarlat était un bon compromis pour vadrouiller sur tout le secteur sans jamais faire trop route. Faites votre choix en naviguant sur la carte ci-dessous !

Booking.com

Pourquoi on y retournera

Je vous ai parlé ici de quelques lieux de visite mais le Périgord Noir, c’est aussi des villages anciens adorables, des rivières, des jolis petits ponts, de la très bonne cuisine. Bref, tout est agréable et joli.

On essaiera de retourner en famille dans cette partie du Périgord mais à une autre saison. A partir des vacances de Pâques, il y aura déjà beaucoup plus de choses ouvertes et les villages seront un petit peu plus animés.

Nous n’y avons passé que 3 jours (à peine…) alors que ce petit coin de Dordogne a de quoi vous occuper pendant facile une semaine ! Il y a vraiment beaucoup de choses à voir sans faire beaucoup de kilomètres. Je pense notamment au Gouffre de Proumeyssac, au Château des Milandes, à celui de Beynac ou encore aux Jardins de Salignac et au village de La Roque-Gageac que nous aurions aimé découvrir. Et bien sûr, un petit tour en canoé sur la Dordogne, ça avait l’air trop sympa !

Je mets un tout petit bémol à tout ça : les entrées dans ces lieux peuvent vite revenir assez cher. Il vaut mieux le savoir et l’anticiper. En revanche, bien souvent, les visites guidées sont gratuites, tout comme les entrées pour les enfants, les livrets-jeux, etc.

Qui connaît le Périgord Noir et a déjà arpenté ces ruelles en famille ? Est-ce que cet article vous a donné envie de découvrir ce joli petit coin de France ? Venez nous raconter dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux !

♥♥♥ Flo & co ♥♥♥

Périgord en famille

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :