J'ai 35 ans et je n'ai toujours pas passé le cap.

Euhh , mais de quoi parle-t-elle voyons ? Aujourd’hui, j’ai envie de publier un article plus personnel à l’occasion de mon anniversaire. P°*%&° 35 ans déjà ! Et oui, 35 ans et je n’ai pas passé le cap. Je ne vous parle pas du diplôme, ni d’un quelconque cap géographique dans le monde.

Je vous parle de cap de vie. Alors pour vous expliquer ce que j’entends pas là, je suis un peu obligée de parler un peu de moi, de ma vie. “Quoi ? c’est déjà ce que tu fais dans ce blog non? Blogueuse, c ‘est raconter sa vie sur les réseaux non ? !” Voilà ce que certains/aines pensent de ce statut quelque peu réducteur. ahah oui mais non !

Non ce qui me connaissent savent bien que ce blog n’est pas un étalage de vie, et que bien au contraire, la majeur partie de mes lecteurs ne savent pas beaucoup de choses sur moi hormis mes voyages (ceux que je partage) et les prénoms de mes enfants et que l’on vit en Espagne.

En réalité, qui est la fille derrière parents-voyageurs ? Celle qui met plus de photos de son mec et de ses enfants que d’elle (bouuuh shame on me).

Je suis cette fille qui va avoir a 35 ans mais qui dans sa tête en a encore 20 (avec les rides et les kilos en plus).

Je suis cette fille qui a découvert le voyage il y a seulement 10 ans. Avant ça, je ne m’étais pas vraiment échappée de ma Normandie natale.

Je suis cette fille dont personne ne comprend mon métier. D’ailleurs le précédent non plus.

Je suis cette fille a aussi vécu des belles choses et des moins bonnes. Mais je n’essaye de ne pas me retourner pour ne surtout pas vivre dans le passé. Aller de l’avant a toujours été mon leitmotiv . Les regrets font partis de la vie.

emilie parents voyageurs
Marrakech 2009

Alors pourquoi je vous parle de cap? C’est quoi ce cap ?

Vous savez, quand vous êtes en compagnie d’autres personnes, des femmes en l’occurence, inconnues ou connues, que ce soit dans la rue, au boulot, en soirée, et que vous sentez une différence entre elle et vous.

Ce petit truc dans votre tête qui vous dis : ah bon elle a mon âge ? Et pourtant on est si différente. On se dit : “Elle a de la classe elle” ou encore “elle fait Daronne” (#privatejoke à ma copine de toujours qui comprendra). Et puis, “elle, elle a une classe, elle est féminine, chic, …”

C’est ça ce cap, cette différence là. Mais d’où vient-il ? De notre société ? De nous même et du niveau de confiance que l’on s’octroie. Est-ce uniquement à cause de notre aspect vestimentaire ? Est-ce que ça vient de notre statut social ? Comment sait-on si on est dans la norme ?

Oui je me sens différente. C’est assez difficile à décrire. Ce n’est pas de la jalousie, mais plutôt j’ai l’impression d’être resté bloquée à un certain âge, dans ma tête et dans mon corps (enfin plutôt mes fringues) ! Ce grain de folie qui persiste dans ma tête qui cache une fausse maturité.

J’ai 35 ans mais je me dis que tout peux changer du jour au lendemain, j’ai toujours l’impression d’avoir l’insouciance de mes 20 ans, l’envie de parcourir le monde, de réaliser mes rêves les plus fous. J’imagine l’avenir comme l’opportunité de vivre quelques chose d’autre, quelque soit le lieu le moment ; Je veux juste partager ça avec ma famille, mon noyau.

Je n’ai pas l’impression de devoir vivre cette ligne toute tracée devant moi : un monospace, un crédit maison, un CDI. Je ne me reconnais pas dans ça. Est-ce pour cela que je me suis différente des autres ?

Je suis cette fille qui a 35 ans mais qui est la plupart du temps est en jean /basket ou tenue décontractée. Les tenues chics sont pour les occasions où seulement quand l’envie me pique. J’ai toujours été féminine, mais il me manque toujours ce petit truc qui me donne l’impression d’être une femme. Une vraie! Mais à quel âge on a se déclic ?

En même temps cela fait 2 ans seulement que j’assume le rouge à lèvre rouge au quotidien. Donc, il y a du progrès (ou plutôt c’est juste devenue la mode ! ) :).

Malgré cela, j’ai encore l’impression de passer pour la baby-sitter ou la fille au pair lors des réunions d’école.

Aujourd’hui comme beaucoup de femmes je me sens jugée parfois par ma tenue, par mon maquillage, ou mon non maquillage, mes choix de vie.

Maintenant, je l’assume, je l’accepte. Nous menons chacune nos combats, et chacun d’entre nous devons les respecter.

Maman a 30 ans la 1ère fois, et à 31 ans la 2ème fois, où comment dire que ta féminité en prend un coup ! Ce n’est pas le moment idéal pour le relooking. Ce tourbillon ou plutôt cette tornade hormonale, physique et psychologique a été assez brutale. Je ressens ça aujourd’hui peut être parce que j’ai l’impression de me réveiller d’un rêve qui a duré 5 ans, où le temps était compté, où les priorités avaient changées, les futilités mises de côté (et donc aussi le jean basket d’une forte utilité). Ma responsabilité a décuplée et ma vision de la vie a aussi changée.

J’ai toujours ce petit côté rebelle et féministe qui reste toujours présent en moi comme si c’était mon arme de défense contre la vie. J’ai quand même quitté la maison familiale à 17 ans pour prouver un je ne sais quoi “d’adulescence” ! Bref, une rébellion formatrice certes mais qui montrait bien que déjà à cette époque, je ne voulais pas rentrer dans le moule.

Dans une autre vie, j’avais les cheveux noirs ! Rebelle jusqu’au bout des cheveux 🙂

Durant ces 5 dernières années (qui au passage on défilé à une vitesse incroyable), il s’est passé plus de choses dans ma vie que dans les 30 premières. J’ai eu 2 enfants, changé de carrière professionnelle, je me suis mis à mon compte, changé de pays, fait des choix de vie.

Alors oui, je n’ai toujours pas passé le cap. Ce n’était visiblement pas le moment. Mais au final ce cap , est ce qu’on le passe un jour. C’est ça aussi la richesse de l’humain. Est-ce la société qui nous dit qu’on l’a passé ? En tout cas cap ou pas cap, je m’en fou finalement. Le plus important c’est d’être en phase avec soi-même.

Et puis , est ce qu’à 60 ans je serai toujours en jean- basket en train de parcourir le monde ? Je sais pas, en tout cas j’ai confiance en la vie 🙂 J’ai envie de continuer à faire comme bon me semble.

La #teamadulescentrebelle vous êtes là ??

♥♥♥ Emilie & Co ♥♥♥

J'AI 35 ANS ET JE N'AI  PAS PASSÉ LE CAP !
Ce sac à dos je l’ai depuis le lycée 🙂 et je le porte toujours !
Share Button

8 Comments

  1. Très chouette article dans lequel je me reconnais tellement.
    J’ai 32 ans et pas d’enfants mais parfois quand je dis “mon mari” aux patoents j’ai l’impression de ne pas être légitime. L’un d’entre eux m’a même dit “mais vous êtes déjà marié à votre âge ?!?”. Quand je lui ai dit mon âge, il a halluciné.
    Alors oui je bosse en sweat à capuche, jean et baskets et je ne me maquille pas…
    Je comprends totalement ton ressenti !

    • Emilie&Co

      Merci Mel pour ton passage par ici. Je te réponds tardivement désolée. J’imagine la tête de tes patients quand tu leur dis ton âge 🙂 Vive la team naturelle !! Emilie

  2. Super article ! Du coup j ai lu aussi d autres articles que tu avais ecrit et notamment sur le slow life..et tes lectures du moment ! Ca m a fait sourire car en te lisant je me suis dit qu il fallait que je te suggère E.Tolle ” le moment present” comme toi il m a fallut du temps et des RE-lectures ! J ai meme essaye le livre audio avec cet auteur. Difficile ! J ai pris note de tes propositions de bouquins et te soumets celle que je lis actuellement :” le pouvoir illimité ” de A. ROBBINS. C est un petit bijou pour justement voir le verre a moitie plein plutôt qu a moitie vide ou comment apprendre a gérer ce que nous ressentons en decidant par nous mêmes du sens des choses. Autrement dit il n y a que toi qui est ta propre limite. Et comme tu le dis dans la slow life et dans l article de cette nouvelle bougie, faut profiter de la vie, des moments de bonheur avec notre famille, des 30 min pour s occuper de soi, pour bouquiner, pour (re)decouvrir la beaute des choses simples… parfois je me suis surprise a regarder un oiseau chantait et me sentir pleine de gratitude ou simplement Border une tasse de café chaud entre ses mains et en savourer son odeur…tout passe a 10000 a l heure alors profitons du moment present…a 33 ans…a 35 ans.. en mi femme mi ado, en femme fatale et femme qui a passe son cap ! Et puis chacun son cap, sa liberte, son aventure, se faire confiance et oser entreprendre est source de découverte dans tant de domaines…et puis comme on aime se le repeter dans notre famille :” N.Mandela : dans la vie, je ne perds jamais soit je gagne, soit j apprends.”
    A bientôt
    Flora/Siegia13

    • Emilie&Co

      Bonjour Flora, Merci pour ton passage ici et tes reccos de bouquins ! J’adore avoir des retours de lectures comme ça. Pour celui de E Tolle, en vrai je l’ai mais je e trouve trop compliqué à lire 🙁 aïe je vais me faire violence et le reprendre si tu me dis que c’est bien ! Oui je te rejoins que l’on vit à 1000 à l’heure et que l’on ne prend plus le temps de ralentir, observer son entourage,.. Se concentrer sur soi et sa famille pour profiter de chaque instant ! Merci / Emilie

  3. Je comprends tellement bien cet article ! J’ai bientôt 34 ans , je change de carrière (flou total sur ce que je suis) , le but commun de vivre ailleurs avec mon mari, bientôt 2 enfants , des projets plein la tête. Et avec tout ça une maison un monospace et un chien! On est prêts à embarquer le dernier et tout laisser derrière nous , personne ne nous prend au sérieux haha la vie est trop courte ! Alors on travaille pour construire ses rêves Longue vie aux baskets !

    • Emilie&Co

      Bonjour Marie, Merci pour ton commentaire ! Bravo quel projet ! C’est génial. C’est vrai que la vie est courte alors faut en profiter un max et être en phase avec ses propres envies ! Enjoy in the basket 🙂 Emilie

  4. Je me reconnais dans tes mots, même si c’est 10 ans plus tôt. Je me vois tellement écrire la même chose lorsque je serai à la même période de vie que toi ! Ça me fait plaisir en réalité de voir que je ne suis pas seule à me dire que je suis différente, que je n’arrive pas à rentrer dans le “moule”, que j’ai toujours l’impression d’être une ado mais dans un corps qui vieillit petit à petit ! Je suis contente d’avoir découvert ton blog en tout cas!
    Plein de biosus !

    • Emilie&Co

      Bonjour Sarah, merci pour ton passage par ici. Je m’excuse pour ma réponse tardive. JE pense que l’on est nombreuse à ne pas rentrer dans ce fameux “moule” mais on n’en parle pas vraiment. Où on fait l’autruche aussi peut être. Le plus important c’est de se sentir bien dans notre corps 🙂 Au plaisir de te revoir par ici. Emilie

Write A Comment

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :
Parents-voyageurs

GRATUIT
VOIR