Podcast #1- Voyager en famille un état d'esprit par Parents-voyageurs.

Pour ce 1er Podcast, j’avais envie de poser ou reposer les bases. Le voyage en famille et notamment voyager avec bébé est-il un tabou ? Il y a 5 ans , j’ai ouvert parents-voyageurs parce que justement quand je parlais voyage avec notre nouveau né auprès de notre entourage, je ne m’attendais pas à recevoir des réflexions plutôt négatives. En tant que “jeunes parents” ,ces « fausses » recommandations peuvent être assez déstabilisantes. Et oui finalement , ont- ils raison ? Suis-inconsceinte de faire ça ? Est ce que c’est égoïste ? 

Voyager en famille, un état d’esprit

Je pense avant tout que voyager avec ses enfants est un ETAT D’ESPRIT. Si vous étiez accro aux voyages avant les enfants, votre envie de reprendre la route se fera ressentir tout naturellement et ça coule de source. Mais tout le monde ne le pense pas ainsi. Certaines personnes projettent leur propres peurs sur vous, il faut donc prendre du recul par rapport à ces réflexions négatives et apprendre à se faire confiance. 

Quand je parle d’ état d’esprit c’est avoir en tête des envies, des idéaux ,des convictions , des valeurs autour du voyage. Cela fait partie intégrante de vous.

Voyager ne signifie pas seulement se déplacer, mais bien partir à la découverte d’un nouveau lieux, rencontrer des locaux, comprendre l’histoire de ses personnes et des monuments. Bref, c’est partir à l’aventure, c’est vivre une expérience familiale autour de la découverte. 

Sortir de sa zone de confort, c’est surtout de là vient cette peur. Voyager seule c’est plutôt facile, on est responsable que de soi- même mais lorsque l’on part avec un bébé ou un jeune enfant, on prends des « risques » .  Bien sûr voyager avec des enfants, n’est pas de tout repos et surtout vous n’êtes pas à l’abri de vivre une expérience imprévisible. Et c’est justement ça qui laisse des super souvenirs. 

Voyager pour garder des souvenir ou pas.

D’ailleurs, parlant de souvenirs, vous avez déjà entendu cette phrase : “de toute façon, ils ne souviendront de rien”. Je ne comprends pas bien cette notion. Cela veut -il dire que nous devons laisser nos enfants en garde chez papi-mamie pendant que l’on voyage juste sous prétexte qu’il ne s’en souviendront pas?  Ou pire, rester chez soi ? 

Les souvenirs c’est assez vague. De quoi veut on qu’ils se souvienne au juste ? Et vous de quoi vous souvenez de vos vacances d’été de 2001 ? Il va vous falloir du temps pour vous replonger dans ses souvenirs. En revanche, si un jour vous passez devant un restaurant Portugais, les odeurs, les effluves des cuisines vont vous replonger directement dans ce voyage même s’il a 10 ans. 

Le voyage que nous faisons est ancrée en nous, par le biais de nos 5 sens. Une musique latina que vous avez entendu dans ce bar super chouette dans la rue ? Quand vous la réécoutez dans votre voiture le matin pour aller au travail, je peux vous garantir que ça va vous donner un coup de patate ! 

Le voyage est un courant d’émotions qui nous traverse et qui pénètre chaque de nos cellules. Alors vos enfants ne se souviendront probablement jamais de la Tour Eiffel, la Tour de Pise mais ils auront gardé autre chose en eux, et vous le découvrirez au fur et à mesure qu’il grandisse. Les choses resurgissent subitement, perdu de sens, dans le bain, à table, en dessinant ! Ils sont épatant !

voyager en famille, partage des valeurs.

Vouloir partir avec ses enfants, même tout petit, c’est aussi pour leur transmettre des valeurs qui vous sont chères, celles qui vous plaisent dans le voyage : la générosité, la découverte, le goût de l’aventure, la socialisation,…  et tout ça c’est bon pour notre enfant, pour son développement. 

Même quand ils sont bébés; c’est déjà l’habituer à voir et sentir autre chose, des nouvelle odeurs,.. sortir de son cocon. Bien évidement, tout en étant proche de ses repères, ses parents. Les enfants se sentent en sécurité avec leurs parents et notamment avec leur  figure d’attachement. Je vous laisse lire les livres d’Isabelle Filliozat sur le sujet. 

Petit à petit, faire dormir bébé dans un nouvel environnement c’est aussi l’adapter en douceur jusqu’à vos prochaines vacances. 

J’ai déjà reçu des témoignages de parents un peu désemparés parce que leur enfants refusent de dormir à l’extérieur. Et que ce n’est pas de chance. en toute honnêteté, ce n’est pas seulement qu’une question de chance. 

Il s’avère qu’en posant quelques questions à ces parents, l’enfant n’a quasiment jamais dormi en dehors de chez lui. Evidement, les enfants n’aimant généralement pas le changement, à 4/5 ans c’est compliqué. 

Encore une fois il n’y a pas règle. Chaque enfant à son niveau de tolérance au changement et on doit s’adapter mais franchement tentez quand ils sont petits. Dormir chez papi/mami, chez tata, partir tout proche de chez vous. Ces petits breaks vont vous permettre d’apprendre comment fonctionne votre enfant en extérieur. Bien souvent on est agréablement surpris. 

Aujourd’hui, on culpabilise beaucoup en tant que parents (merci les médias) et on se met beaucoup de pression mais honnêtement reston nous-même et apprenons à nous faire confiance. 

On ne parle même pas de voyage au bout du monde. 

Chez nous on dit que le voyage commence au bout de la rue ! Soyons émerveillé de notre environnement, partons à la découverte de nos régions de nos villes. En ce moment il est très tendance de parler de micro-aventure. Et bien c’est ça ! 

Ces micro-aventures sont un moyen idéal pour commencer à vadrouiller avec bébé. 

L’état d’esprit du voyageur c’est ça aussi, voir le voyage partout, à tout moment! Saisir chaque opportunité pour passer un bon moment. 

Même si les 1ers voyage avec bébé sont très angoissant, et je sais de quoi je parle puisque nous sommes partis avec notre fille de 3 mois avec un RGO sévère, donc un bébé qui pleurait dit et jour ! Autant dire que là, c’était un vrai challenge. Peut être qu’elle m’a senti heureuse de sortir de la maison, mais elle a dormi comme jamais ! 

Le seul conseil, faîtes vous confiance et allez-y sortez vos enfants quand vous vous sentez prêts ! Les seuls limites sont celles que vous vous fixez. Sortons nos enfants, apprenons leur à grimper dans les arbres, à faire des coeur géant sur la plage ! Ces moments de partage sont justes extraordinaires pour nos enfants. 

Nous vivons à un époque où malheureusement on a des planning sur-chargé, des journées de dingue où chaque minute est comptée. Alors en week-end, ou en vacances, c’est le moment de lâcher prise, on est 100% disponible pour nos enfants, pour leur apprendre des choses, pour partager des fous rire, etc…. Que ce temps est précieux car ils grandissent à vitesse Grand V. On les découvre autrement pendant les vacances.

Si ce n’est pas pendant les Wee-end et les vacances que l’on ne peut pas passer du temps qualitatif, à quel moment le faisons-nous ?

J’ai beau aller chercher mes enfants à 17H30, je n’arrive pas à être 100% disponible pour eux le soir, apée par le quotiden, le ménage, les courses. Je l’avoue, je ne suis pas 100 % disponible pour eux. 

Mais depuis qu’on est en Espagne je peux vous dire que j’ai appris énormément des parents espagnols ! Je vous en parlerais dans un prochain podcast. Par exemple, tous les soirs, je dis bien tous les soirs, nous allons au parc en sortant de l’école. Ici, les infrastructures sont tops, choses que l’on n’a pas en France. Mais de ce fait, on commence la soirée on leur faisant plaisir et en leur offrant un moment de décontraction avant le fameux « tunnel du soir. 

L’enfant en voyage, son attitude est différente.

Pour finir, je voudrais aussi vous parler de l’attitude des enfants en voyage. Vriament, je trouve qu’ils ont un comportement différent, certainement dû à notre propre comportement. Ils sont différents à la maison et en voyage et souvent dans le bon sens. ça peut dépendre fortement de l’âge aussi . L’âge des 2/3 ans en voyage, j’ai un article sur le blog où je partage mes astuces pour gérer le terrible 2″en voyage.

Podacast#2 – Gestion du Terrible 2 en voyage.

Pour conclure je finirais pas vous dire de sortir vos enfants, n’attendez pas les vacances d’été pour bouger. Bouger toute l’année, proche de chez vous à l’autre bout de la France où vous le sentez mais je vous souhaite de vivre ces moments en famille. Vos enfants, quelque soit l’âges vous le rendront au centuple !

Source : Isabelle Filioziat

♥♥♥ Emilie&Co ♥♥♥

Si vous avez aimé ce podcast, vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le retrouver facilement.

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :