Sicile en famille : activités, itinéraire, hébergement

L’Italie n’a pas fini de vous surprendre, ni de vous tenter d’ailleurs !! Nous prenons un peu le large aujourd’hui pour poser nos valises sur une île italienne : la Sicile !! Dans cet article, je vous propose donc un guide complet pour visiter la Sicile en famille grâce au témoignage de Coralie et celui d’Amandine et Romain.

Coralie a voyagé en Sicile en juin 2019 avec son mari et leur fille alors âgée de 7 ans. Amandine et Romain ont découvert la Sicile sur 2 mois, fin 2021-début 2022 avec leur fils âgé de 18 mois. Hasard des appels à témoin, il se trouve que Coralie et Amandine étaient toutes les deux enceintes de leur deuxième enfant au moment de leur séjour en Sicile !

Nous avons posé les mêmes questions à ces deux familles, voici donc leurs réponses croisées, leurs conseils et leurs bons plans pour un séjour réussi pour toute la famille en Sicile !

Visiter la Sicile en famille
Crédit photo : Coralie

Quels sont les incontournables pour une première visite ?

Si vous n’avez pas le temps de lire cet article en entier, bien que cela me désole, voici déjà les spots incontournables recommandés par Amandine et Coralie.

Palerme

Nos deux familles voyageuses sont d’accord sur ce point, Palerme est tout en haut de leur liste ! Avec ou sans visite de monuments, Coralie nous confie que la ville se suffit à elle-même. La visite de Palerme est détaillée un peu plus bas.

>>> Que faire à Palerme avec des enfants

La côte Est

Quelques noms emblématiques se situent sur la côte Est de la Sicile et méritent que vous y passiez du temps :

  • du haut de ses 3357m, l’Etna, volcan toujours très actif, surplombe la ville de Catane
  • Syracuse, rendue célèbre notamment grâce à la chanson d’Henri Salvador qui la célèbre aux côtés d’autres merveilles du monde
  • Amandine conseille également la petite ville de Taormine
>>> Syracuse
>>> L’Etna

Agrigente et la Vallée des Temples

Coup de coeur +++ de Coralie (je crois que je n’ai pas mis assez de « plus » mais vous avez compris l’idée) : la Vallée des Temples d’Agrigente au Sud de l’île. Amandine nous recommande également cette visite ! Nous la détaillons un peu plus bas.

>>> La Vallée des Temples
Visiter la Sicile en famille

A savoir

Attention, la Sicile est quand même une île assez grande, vous ne pourrez peut-être pas envisager de vous rendre dans tous ces lieux en un seul séjour. Comptez 3 heures de route entre Palerme et Syracuse, 2h15 entre Palerme et Agrigente, 3h15 entre Palerme et Taormine, 3h30 entre Agrigente et Syracuse par la côte.

Petit conseil de la part d’Amandine : « Les villes sont plutôt grimpantes. […] Avec des enfants en bas-âge, un bon porte-bébé est nécessaire car il y a souvent des pavés et des escaliers dans les centres historiques. Chaque petite ou grande ville dispose de son centre où sont regroupés les monuments, les lieux de culte et les rues piétonnes. »

A voir et à faire dans le secteur avec des enfants

Après ce petit aperçu et déjà quelques noms qui permettent de s’évader et de rêver, voici un peu plus de détails quant à votre futur séjour en Sicile en famille. Je commence par le début, à savoir le haut de la liste : Palerme.

Que faire à Palerme avec des enfants ?

Coralie et sa famille ont passé plusieurs jours à Palerme. Voici ce qu’elle nous écrit :

« À Palerme, nous avons visité le théâtre Massimo, l’un des plus grands d’Europe. Si vous aimez l’opéra, le théâtre, le ballet, c’est à voir. Notre fille avait adoré. Après un tel faste, nous avons découvert par hasard un autre théâtre qui mérite une visite : le théâtre Bellini, situé sur la place homonyme. Il est possible de faire une visite guidée avec un des membres de la coopérative qui tente de sauvegarder ce théâtre, témoin de l’histoire palermitaine.

Sur la place Bellini, on trouve aussi deux églises, toutes deux inscrites à l’Unesco pour l’apport arabo-normand. Ce sont l’église Sainte-Marie-de-l’Amiral et l’église San Cataldo. Je recommande vivement ces visites (gratuites pour les enfants de moins de 10 ans). Dans la continuité de l’architecture arabo-normande, nous avons visité la Cathédrale de Palerme et celle de Monreale (selon moi, la plus impressionnante). […]

Ce que j’ai aimé de Palerme, c’est son atmosphère décadente. Beaucoup d’immeubles sont détruits. Il faut savoir que la ville a été bombardée en continu pendant la 2ème Guerre Mondiale. En vous promenant dans le centre, en descendant au port, en allant au marché Vucciria, vous découvrez une ville qui s’est retrouvée au cœur de l’histoire de la Méditerranée : les Grecs, les Romains, les Arabes, les Normands, les Français, les Espagnols, etc. Ces différentes occupations se retrouvent dans ses monuments et ses styles architecturaux. […] Enfin, et pour faire digérer aux enfants les nombreuses visites, je recommande de les emmener voir un spectacle de marionnettes (“I pupi” qui sont classés au patrimoine immatériel de l’Unesco) : il y a un petit théâtre près de la Cathédrale et un autre (celui où nous sommes allés) est situé non loin du théâtre Massimo. »

Visiter la Sicile en famille
Crédit photo : Coralie

Une ville aux multiples visages

Comme vous le devinez en lisant ce témoignage de Coralie, Palerme est un mélange entre faste de palais et de monuments multi-centenaires et d’édifices en ruines. Imaginez des très grandes places, somptueuses et des ruelles étroites où vous irez chercher un peu de fraîcheur en été.

La ville est très animée avec des marchés, des étals, des vendeurs de bons petits plats dans les rues (avec les odeurs qui vous mettront l’eau à la bouche), des terrasses installées sur les places, des fontaines… ouvrez grand vos yeux pour admirer l’architecture qui raconte l’histoire de la ville et des différents peuples qui l’ont occupée.

Palerme n’est pas ce qu’on peut appeler une ville verte. Mais pour trouver un peu de verdure, rendez-vous au jardin Garibaldi ou au jardin anglais par exemple.

A visiter également à Palerme

  • Le Palais des Normands et la Chapelle Palatine
  • Le musée Branciforte
  • Le musée archéologique de Palerme

Et pour un aperçu des principaux monuments et quartiers de la ville, il y a l’option bus rouge, hop-on hop-off. C’est vrai que c’est assez touristique et pas vraiment hors des sentiers battus. Néanmoins, j’aime bien ce genre d’option qui permet de passer d’un quartier à l’autre sans marcher et de descendre à chaque arrêt qui nous intéresse. Les commentaires dans le bus sont toujours intéressants également ! Renseignements et réservation en suivant ce lien.

Agrigente et la Vallée des Temples

Côté Sud de l’île, halte obligatoire à Agrigente. La Vallée des Temples est un site historique d’une valeur inestimable, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Véritable plongée dans l’Antiquité, ce site regroupe principalement des temples édifiés en l’honneur de divinités grecques. C’est un univers fascinant pour les enfants qui travaillent sur la mythologie dès les CE1-CE2. Une belle occasion de mettre en pratique !

Aux dernières nouvelles, le plan est en supplément du prix du billet (1€), ne vous en privez pas. Je vous conseille également un guide, que ce soit dans votre guide de la Sicile, un guide numérique, un audioguide ou une visite guidée. La Vallée des Temples est le genre de site fascinant avec 1001 histoires à découvrir. Ce serait dommage de n’y voir qu’un amas de vieux cailloux, aussi joli soit-il…

Le site est également assez grand et pas du tout ombragé. Donc prévoyez de l’eau, des chapeaux et des lunettes de soleil pour tout le monde et à mon humble avis, un petit paquet de biscuits dans le sac ne peut pas faire de mal ! 😉

La Scala dei Turchi

Non loin de là, il y a aussi la Scala dei Turchi, cette énorme paroi rocheuse blanche. En forme d’escaliers géants, ce site est à ne manquer sous aucun prétexte si vous êtes dans le coin. Evitez les heures de forte affluence en haute saison, la zone est malheureusement très instagrammable…

Syracuse

A l’instar de Palerme, Syracuse est un musée à ciel ouvert, témoin des différents peuples qui y ont vécu. Le centre historique appelé l’île d’Ortygie, est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

À Syracuse, Coralie et sa famille vous recommandent le parc archéologique de Néapolis (prévoir une bonne matinée) et le musée Archimède où les enfants peuvent faire des activités et s’amuser.

L’Etna

L’Etna est un symbole de la Sicile. Et pour cause ! C’est le plus haut volcan actif d’Europe, le 2ème plus haut volcan d’Europe après El Teide à Tenerife. Et au-delà de l’aspect géologique et montagneux, l’Etna concentre également plusieurs histoires de la mythologie grecque et romaine.

L’etna est un incontournable et dispose de commodités pour que cela reste accessible même avec des enfants. Attention tout de même à l’altitude, c’est un élément à prendre en compte avec des tout-petits. Pensez également à votre petite laine parce que dès qu’on monte un peu, il fait tout de suite plus frais et potentiellement venteux !

Visiter la Sicile en famille
Crédit photo : Amandine

L’ascension de l’Etna en plusieurs étapes

Première étape de votre ascension, en voiture, vous rejoignez le refuge de Sapienza à 1910m.

De là, vous avez deux options : le téléphérique jusqu’au Terminal Funivia (2500m) ou la montée à pied (4h).

3ème étape : la montée jusqu’à Torre del Filosofo (2920m). Accessible en bus 4×4 ou à pied (2h)

Pour aller jusqu’au sommet, vous êtes obligés d’être accomagnés d’un guide.

Les paysages sont lunaires. Le volcan étant actif, vous verrez des fumerolles s’échapper çà et là. Il est évidemment possible de partir à l’assaut de l’Etna par ses propres moyens (jusqu’à une certaine altitude quand même) mais les voyageurs l’ayant fait recommandent souvent de participer à une visite guidée. Au moins, vous êtes sûrs que vous êtes entre de bonnes mains et vous apprendrez plein de choses sur la géologie, le volcan en lui-même et les nombreuses histoires qu’on y raconte. Le guide peut vous amener également dans des zones interdites aux randonneurs seuls.

Renseignements et réservations pour une randonnée sur les cratères de l’éruption de 2002 (à partir de 7 ans). Cette autre possibilité vous emmène également dans cette zone pour la journée.

Les autres lieux coup de cœur ?

Aux autres sites déjà cités, Amandine conseille également de s’attarder à :

  • Modica et ses alentours, un paysage plutôt agricole et bien entretenu, au Sud-Est de l’île
  • Caltagirone et ses très nombreuses églises/cathédrale, également au Sud-Est de l’île
  • Parc régional de Madonie, des animaux en liberté visibles par tous, tout au Nord de l’île, à proximité de Cefalù
  • Parc régional de Nebrodi, au Nord-Ouest de l’Etna
  • La région du cap San Vito, au Nord-Ouest de l’île

La Sicile a des paysages très variés. N’hésitez pas à explorer les parcs régionaux et réserves naturelles. De nombreux sentiers de randonnée sont balisés.

Combien de temps faut-il pour bien profiter de cette région ?

Coralie

« Partir avec l’idée de tout faire n’est vraiment pas une bonne idée ! La Sicile, c’est grand. Sa superficie est similaire à la Bretagne. On savait donc qu’il était impossible de tout faire. Nous avons passé pratiquement 3 semaines et nous avons vu uniquement une petite partie de l’île. »

Amandine

« J’ai fait un premier voyage en Sicile entre amis sur 10 jours. Nous avions pu arpenter en voiture plusieurs villes de la côte Sud et Est, profiter de la plage et gravir l’Etna. Mais avec des enfants ce temps est a allonger du double au moins pour voir l’essentiel sans se presser.

En deux mois sur place, il ne nous manque plus beaucoup de zones non parcourues, sachant que nous avons abordé le voyage avec un rythme très lent en restant parfois plusieurs jours au même endroit. »

Visiter la Sicile en famille
Crédit photo : Amandine

Quelle est la meilleure saison selon vous ?

Amandine et Coralie sont d’accord sur cette question : le printemps ! Il ne fait pas encore trop chaud mais les jours commencent à rallonger.

Pour alterner visites et plage, on peut viser juin et septembre. En été, il fait vraiment très chaud. Jusqu’aux vacances de la Toussaint, c’est pas mal !

Avec des enfants de quel âge est-ce le plus adapté ?

La Sicile, et plus généralement l’Italie, se visite avec des enfants de n’importe quel âge. Comme le souligne Amandine, « il faut avoir les équipements en conséquence et le rythme qui convient à chacun ». Mais il n’y a pas d’âge pour initier nos enfants aux beaux monuments, aux magnifiques paysages et à la Dolce Vita !

Avez-vous une proposition d’itinéraire dans le secteur ?

Coralie et Amandine se sont toutes les deux prêtées au jeu de l’agent de voyage et vous proposent chacune des itinéraires pour visiter la Sicile en famille.

Coralie – La Sicile en une ou deux semaines

« Si on n’aime pas les grosses villes et qu’on a une petite semaine de vacances, je recommanderais d’arriver à Catane et de là, descendre jusqu’à Syracuse, Noto avant de remonter sur l’Etna et Taormine.

En deux semaines, on peut faire une boucle plus grande comme nous avons fait :

Palerme – Agrigente (la Vallée des Temples et la Scala dei Turchi) – Ragusa (des amis habitent à Ragusa, on a donc passé la journée à la plage avec eux. C’est là où on trouve la maison de Montalbano), Noto, Syracuse, Palerme. 

Je souhaite retourner en Sicile pour me concentrer sur Catane et voir l’Etna mais, enceinte, l’ascension de l’Etna ne m’était pas recommandée. »

Amandine – Le tour de l’île

« En arrivant à Palerme, je commencerais par visiter la ville sur deux jours pour prendre le temps d’atterrir. Puis direction le Cap San Vito et ses environs avec quelques balades et plages d’eau cristalline. 

Descendre la côte Sud à son rythme. Il y a plusieurs petites villes et centres historiques pour des pauses déjeuner, sans manquer Agrigente et le centre archéologique. 

J’essayerais de passer par Caltagirone, Raguse et Modica avant de rejoindre Syracuse sur la côte Est (la réserve de Cavagrande est chemin vaut un arrêt/randonnées).

Deux jours à Syracuse pour profiter du centre historique et du site archéologique, du marché ouvert. 

Remonter vers Catane et monter à l’Etna, un jour de beau temps si possible.

Continuer vers Taormine avant de rejoindre Palerme en passant par un des deux parcs naturels du Nord de l’île. » 

Visiter la Sicile en famille
Crédit photo : Coralie

Autres recommandations pour profiter de la Sicile en famille

Amandine

« Il faut être prévenu que le gros défaut de cette île magnifique au grand potentiel est la gestion des déchets ! Elle en est infestée, partout ! Les dépôts sauvages sont communs et non réglementés, le service de traitement des déchets est corrompu par la mafia…

Autre point plus visible en pleine saison, pour le stationnement mais nous l’avons vu aussi cet hiver : des personnes s’improvisent gestionnaires de places de parking dans les villes, moyennant monnaie pour « garder » les véhicules. Ils deviennent menaçants si vous refusez de payer.

Enfin, s’arrêter dans les nombreuses petites exploitations d’olive ou de fruits/légumes, vignobles pour acheter directement aux producteurs est apprécié. C’est de plus très économique ! Ils auront tendance à offrir des choses supplémentaires à ce que vous vouliez pour vous remercier. »

Coralie

« Prendre son temps. Parler aux gens. Les Italiens adorent les enfants. »

Infos Pratiques pour préparer votre séjour en Sicile en famille

Où loger en Sicile

Coralie conseille 3 adresses pour lesquelles ils ont eu un coup de coeur :

A noter : en hiver, le tourisme est peu développé et les logements à la location ne sont pas toujours adaptés (chauffage, isolation). Il est conseillé de se renseigner auprès des propriétaires. 

Vadrouiller en van, camping-car ou camion aménagé

Pour leur part, Amandine et Romain ont voyagé en camion aménagé. La Sicile est idéale pour ce mode de voyage car il y a des espaces ouverts et autorisés pour se stationner le long de la côte (où, en hors-saison, on ne se retrouve pas les uns sur les autres) ou dans les parcs naturels ou des aires de loisirs adaptées au véhicules, avec beaucoup de commodités pour les familles (jeux, tables, barbecue !).

A contrario, les villes sont plutôt inadaptées aux gros véhicules, il n’est pas toujours facile de s’y garer.

Les commodités pour vidanger sont peu nombreuses, pas toujours adaptées et bien souvent pas entretenues. Il est facile de recharger en eau car on trouve beaucoup de sources d’eau dites potables mais il est conseillé de la filtrer malgré tout ! Le débit est souvent très très lent.

Les locaux sont plutôt accueillants et curieux de ce mode de voyage, mais nous ne sommes pas les bienvenus en ville où l’on a senti que nous dérangions.

Visiter la Sicile en famille
Crédit photo : Coralie

Les bonnes adresses pour déguster la merveilleuse cuisine italienne

Amandine

« Nous avons peu mangé au restaurant pour 2 raisons : notre camping-car nous permet de faire cette économie. Et en hiver, il y a beaucoup d’établissements fermés. Plus qu’on ne l’imaginait !

Il faut noter qu’on sert les pizzas uniquement le soir, et que les plats secondi, souvent un peu moins abordables, ne comportent que de la viande ou du poisson, en bonne quantité mais sans accompagnement. Les pâtes et risotto étant en premier plat.

Il y a beaucoup de bar/pasticceria où les Italiens prennent à manger sur le pouce pour des toutes petites sommes. C’est souvent très bon et nutritif, parfait pour les repas du midi ! (Pizza à la part foccacia, pain garni, arancini…) 

On trouve des producteurs de fruits et légumes très facilement sur les bords de route. Là encore, pour des petites sommes, il est possible d’avoir des fruits frais pour le goûter (nous y étions a la saison des oranges et mandarines.)

Coralie

« Il n’y a pas assez de qualificatifs pour décrire la cuisine sicilienne ! Vous trouverez de tout : le poisson, les fruits, les légumes, la pasta bien sûr, les gâteaux, la pistache, l’huile d’olive, les vins. C’est une terre incroyable. 

À Palerme, je recommande : 

  • Osteria Al Ferro di Cavallo pour une pasta alla norma (à base d’aubergines), 
  • Al Vecchio Ristoro del Corso. Si vous souhaitez un beau restaurant, passez. Si vous cherchez un bon restaurant, entrez ! J’y ai mangé un de mes meilleurs plats de pâtes : spaghetti alla carrettiera. Un plat énorme pour 6 euros !!! Une cuisine familiale et traditionnelle, la vraie cuisine locale. 
  • Le marché Vucciria pour du street food (dont les fameux arancini), 
  • Prendre un petit déjeuner à Casa Stagnitta et goûter les fameux “cornetti o brioches al pistacchio
  • Prendre un verre au Mak Mixology
  • Pour une pizza : Voglia di pizza (derrière le marché en allant vers le port),
  • Pour des pâtisseries : Pasticceria Costa.

Nous avons très très bien mangé dans l’agriturismo mentionné auparavant : cuisine genuina comme disent les Italiens, à savoir une cuisine simple mais bonne. 

À Syracuse, je recommande le restaurant La Cambusa spécialisé dans le poisson et les fruits de mer. Monsieur est Sicilien et Madame est Japonaise. Nous avons tellement aimé la première fois que nous avons décidé d’y retourner le lendemain. Encore une fois, on voit l’amour des Siciliens pour les enfants. Notre fille a eu droit à une double ration sans payer de supplément. Nous avons fini la soirée autour d’une bouteille de digestif (enfin, mon mari !) et le propriétaire nous a raconté l’histoire de Syracuse.

À Noto, je recommande le Caffè Sicilia. Une véritable institution ! Ses pâtisseries sont réputées et considérées comme les meilleures de Sicile : Brioche pour accompagner une granita, Brioche fourrée à la ricotta, Cannoli, Cassatine, etc. »

Comment se déplacer en Sicile ?

Coralie

« L’Italie est très bien desservie en train (je recommande le livre de Lucie Tournebize sur ce sujet, L’Italie en train). De Palerme, nous avons décidé d’aller à Cefalù et nous avons pris le train. Après, nous avons récupéré la voiture et nous avons poursuivi notre voyage en voiture. »

Amandine

Les routes siciliennes sont laborieuses et comportent actuellement beaucoup de travaux de structure sur leurs nombreux ponts. Nous n’avons pas testé les transports en commun de l’île, l’Italie n’étant pas particulièrement réputée dans ce sens. 

La location de voiture est commune lorsque l’on visite l’île, sachant qu’il faut compter 3-4h pour la traversée du Nord au Sud et 5 d’Ouest en Est approximativement.

  • La voiture reste la meilleure option pour circuler en Sicile. Pour louer une voiture, nous vous recommandons Carigami ou Autoeurope.
  • Pour se déplacer avec des trains régionaux, consulter Trenitalia.

Quel budget faut-il prévoir ?

De l’avis commun de Coralie et Amandine, la Sicile est une destination abordable financièrement. Il est tout à fait possible de trouver des logements pour tous les budgets. Les repas reviennent finalement très peu cher pour des portions généreuses si vous évitez les restaurants touristiques.

Il faut sans doute anticiper le budget visites et monuments. La location de voiture peut éventuellement peser sur le budget. Anticipez ce point pour avoir le choix !

Continuer votre lecture sur l’Italie en famille :

Visiter la Sicile en famille
Crédit photo : Amandine

J’espère que cet article vous a plu et qu’ils vous aidera à préparer votre séjour en Sicile en famille. Perso, cela m’a juste donné envie d’y aller !! « Chéri, on fait quoi en septembre ? » 😄

Un grand merci à Coralie et Amandine pour leurs témoignages très complets.

Vous pouvez retrouver Coralie dans le podcast 63 au sujet du plurilinguisme chez l’enfant, sur son blog Bored with borders et sur son compte Instagram. Et vous pouvez suivre la vie nomade d’Amandine et Romain sur Instagram ou Facebook sous le nom D. Van & Sens.

♥♥♥ Flo & co ♥♥♥

Visiter la Sicile en famille
Sicile en famille

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :