S'expatrier en famille : à quoi faut-il penser ?

Nous vous avons parlé il y a quelques mois des quelques étapes clé à anticiper avant de rentrer en France après une expatriation. L’occasion pour nous de découvrir que nous n’avions jamais écrit d’article similaire concernant le départ. Et pourtant… il y a bien des choses à dire. Suite à nos expériences communes, nous vous avons préparé un article pour vous aider dans votre démarche. Alors, comment se préparer à s’expatrier en famille ? Suivez le guide !

Le choix de la destination

S’expatrier en famille peut être un projet de longue date tout comme une opportunité professionnelle qui se présente à l’instant T et que vous décidez de saisir. Dans tous les cas, le choix du pays de destination est une vraie question. Bien souvent, il nous est imposé mais parfois nous pouvons émettre des choix. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise destination mais il faut prendre en compte quelques paramètres avant de faire votre choix. En France, nous sommes très bien lotis sur de nombreux sujets, il faut l’avouer. A l’étranger, ce n’est pas toujours aussi facile. Les questions d’école, de santé, d’hébergement sont des sujets sur lesquels il faut bien se renseigner avant de partir ! Estimez les coûts pour chacun.

Aussi, il faut s’informer du coût de la vie sur place, et le mettre en perspective avec votre futur salaire. Pour cela, vous pouvez parler avec des francophones déjà installés pour avoir des avis.

Quoiqu’il en soit, le choix final doit être réfléchi avant de partir et pour ce faire, vous devez vous renseigner au maximum. Attention aussi aux préjugés que l’on peut avoir sur certains pays. Dans les faits, ce sont souvent des clichés ! D’ailleurs, portez-vous un béret avec votre baguette sous le bras ? 😀

voyager avec bébé

Les démarches administratives

Dans le pays d’accueil

Les démarches administratives seront évidemment différentes dans chaque pays. Elles seront éminemment simplifiées si vous vous expatriez dans un pays de l’Union Européenne au vu des accords de libre circulation qui existent au sein de la communauté. Et malgré cela, c’est bien souvent un parcours semé d’embuches !

Il existe bien souvent des agences qui peuvent vous accompagner dans vos démarches si vous avez le budget. Autrement, les sites gouvernementaux peuvent vous lister les documents nécessaires pour votre arrivée.

Beaucoup de démarches peuvent se faire en ligne désormais, y compris pour récolter des documents administratifs. Sachez que pour l’acte de naissance, il est possible de l’obtenir dans une autre langue depuis votre mairie. Pour les autres documents si vous avez besoin de les traduire, vous devrez contracter un traducteur agréé.

Au départ de la France

Au départ de la France, les formalités administratives sont plus simples car elles sont dans votre langue 🙃. Il faudra informer de votre changement d’adresse toutes les administrations ! Personnellement, je vous déconseille le suivi de courrier à l’étranger. Cela a été un désastre chez nous ! Il vaut mieux contacter chacune des entités, y compris les abonnements divers et variés pour les informer de votre nouvelle adresse.

Voici les principaux organismes à contacter : les impôts, la sécurité sociale, la CAF, les assurances, l’école des enfants.

Ensuite, pensez à la résiliation de l’ensemble de vos abonnements (téléphonie, internet, …). Il vaut mieux s’y prendre en avance avec les délais de résiliation de manière à ne pas payer des doublons une fois sur place.

La vie d'expatrié en Espagne, ce qui change de la France
Faire son administratif en Espagne

La santé

La santé est un gros gros sujet surtout lorsque l’on s’expatrie en famille. Je le vois très souvent dans les groupes des Français en Espagne, les questions sont récurrentes. Sachez qu’en France, nous avons un système de santé qui permet de se soigner facilement. Même si on peut lui reprocher tout un tas de dysfonctionnements, dans l’état actuel des choses, on a plutôt été habitués en positif.

A l’étranger, c’est une autre paire de manches ! Bien souvent, il faut prendre une assurance privée. C’était mon cas en Espagne. N’ayant pas de contrat de travail espagnol, je ne pouvais donc pas cotiser à la sécurité sociale publique.

Dans ce cas, il faut trouver une assurance privée locale (ou pas). C’est là que ça peut devenir compliqué, surtout lorsque l’on ne connaît pas la langue ! Pour vous accompagner dans vos démarches, voici un site qui va vous aider (voire même vous sauver !) ! Le site Santexpat.fr est une solution 100% digitale qui vous propose l’assurance adaptée à vos besoins. Vous avez d’ailleurs toute une équipe (francophone) à disposition pour demander des conseils si besoin.

Ils couvrent 200 pays dans le monde, donc ils peuvent vous accompagner dans votre démarche. D’ailleurs, Santexpat assure tous les cas de figure : vacances, PVT, expatriation, digital nomad…

C’est vraiment une démarche à ne pas négliger car si vous partez dans un pays Européen, vous pourrez utiliser votre carte européenne d’assurance maladie au début mais elle sera vite caduque après votre départ.

S’expatrier en famille : l’école

Selon l’âge de vos enfants, le thème de l’école peut devenir un vrai sujet de questionnement ! Inscrire ses enfants dans un lycée Français ou profiter d’être à l’étranger pour les inscrire dans un système local ou international ? Il y a plusieurs questions à se poser :

  • La durée de l’expatriation : Allez-vous partir pour une durée limitée ? Rentrerez-vous en France par la suite?
  • Les années scolaires charnières : vos enfants vont-ils passer des examens ou changer de cycle ?
  • Budget : Quel budget avez-vous pour les écoles ?

Il faut savoir que le lycée Français à l’étranger est une école qui coûte relativement cher. Vous pouvez avoir des bourses selon votre niveau de salaire et aussi des aides par votre entreprise dans le cas d’une expatriation professionnelle. Il faut aussi regarder les tarifs des hébergements à proximité des écoles !

Les enfants peuvent s’adapter à tout changement d’école même si c’est dans une autre langue. En revanche, la question à se poser est : est-ce que ça vaut le coup de leur imposer cela si c’est seulement pour 2 ans d’expatriation ? Nous avons beaucoup d’épisodes de podcast avec différents avis et témoignages sur le sujet. Vous pouvez les écouter pour vous aider dans votre prise de décision.

Chaque enfant et chaque cas sont différents alors il n’y a pas de réponse parfaite, c’est à vous de juger les avantages et inconvénients des différentes possibilités qui s’offrent à vous.

S'expatrier en famille : école en espagne apprentissage d'une autre langue
S’expatrier en famille : l’école

Le logement et le déménagement

Choisir un logement est une tâche sympa, cela permet de se projeter direct dans sa prochaine nouvelle vie. Venir en éclaireur avant l’expatriation définitive est toujours mieux. Mais ce n’est pas toujours facile. Encore une fois, faites-vous aider par les francophones qui vivent déjà dans le pays ! Si vous mettez vos enfants dans une école française, le choix des quartiers sera plus facile en général.

Si vous n’avez pas la contrainte école, comme c’était notre cas (nous avions pris notre logement et ensuite trouvé une garderie) alors vous avez un large champ de possibilités.

L’option qui est souvent retenue c’est de louer un hébergement meublé pendant plusieurs semaines et de visiter sur place. Une bonne manière de commencer à s’approprier les quartiers, de ne pas choisir à la hâte ou par dépit.

En ce qui concerne le déménagement, il vaut toujours mieux s’y prendre au plus tôt ! On a tendance à accumuler des choses donc il va falloir faire du tri car un déménagement à l’étranger peut coûter cher. Donc rien ne vaut un bon tri avant de faire ses cartons. Parfois, certaines familles font le choix de ne rien emporter, seulement quelques effets personnels car les tarifs pour emporter ses meubles sont trop élevés. Dans tous les cas, vous devrez trier, vendre, donner ou trouver un garde meuble pour vos affaires que vous ne souhaitez pas emporter dans votre projet d’expatriation.

La préparation mentale de toute la famille

Enfin, parmi tout ces préparatifs qui vont vous prendre pas mal de temps, il ne faut pas négliger la préparation mentale ! Prendre le temps de préparer les enfants ou encore de se réjouir de cette nouvelle aventure, c’est aussi important. L’état d’esprit joue un rôle dans la réussite du projet.

Les enfants seront ravis de cette expérience si vous en vantez les mérites ! Leur expliquer ce qu’ils feront là-bas, leur parler de la culture, et pourquoi pas les impliquer dans le projet : choix de l’hébergement, les inscrire dans une activité extra-scolaire qui leur tient à coeur, …

J’avoue que les nôtres étaient petits (2 et 4 ans) mais on leur avait longuement parlé et expliqué que nous allions déménager. On avait mis quelques dessins animés en espagnol pour les familiariser avec la langue. C’est sûr qu’ils ne deviendront pas bilingue en regardant 3 épisodes de Peppa Pig mais au moins ils comprennent qu’il existe d’autres formes de langage. C’est un début. 🙂

Retrouvez notre article pour bien vivre sa 1ère expatriation (notre retour d’expérience).

Cet article vous donne un aperçu de ce à quoi vous devez penser avant de vous expatrier en famille ! A première vue, ça paraît assez impressionnant mais en réalité, tous ces choix se font progressivement et la joie de commencer une nouvelle vie ailleurs prend vite le relai !

Belle expatriation !

♥♥♥ Emilie & co ♥♥♥

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le retrouver facilement.

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼

s'expatrier en famille

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :