voyager seule avec un enfant : j’avais besoin de passer du temps avec lui

Cette semaine, j’ai envie de vous parler de mon escapade à Chausey. Et oui, encore vous me direz, mais cette fois je vais vous parler de ma journée en tête à tête avec mon fils Louis, mon « grand » comme je l’appelle du haut de ses 3,5 ans. Dans l’article précédent, je vous dévoilais tous mes conseils pratiques pour préparer votre journée à Chausey avec votre enfant. Aujourd’hui, je vais ouvrir mon coeur de maman. Parce que cette journée était importante pour moi et je vais vous expliquer pourquoi. Un vis ma vis de maman aux enfants rapprochées ! Voyager en famille c’est bien mais voyager seule avec un enfant de la fratrie est une chouette expérience. Je vais vous expliquer en quoi cela à été bénéfique pour nous !

La destination de Chausey était effectivement un endroit parfait pour se retrouver à 2. En pleine nature, le cadre reposant loin des tumultes de notre quotidien était exactement ce qu’il nous fallait pour resserrer les liens.

La place de l’aîné dans la fatrie.

voyager seule avec un enfant passer du temps avec ses enfants en voyage

Après la naissance de Louis, on s’est rendu compte que nous avions envie d’avoir des enfants rapprochés. Je ne saurai pas vraiment l’expliquer mais c’était ainsi. Pour le coup, nous avons réussi . Lorsque Suzanne est néée, Louis n’avait pas encore soufflé ces 2 bougies. Quelle transition pour lui. Il est passé du 1er, tant attendu, à la place de l’aînée. Celui qui doit montrer l’exemple, qui doit désormais partager ses jouets, voir même laisser ses jouets de bébé préférés pour les céder à sa soeur.

A cela, c’est ajouté la rentrée en jardin d’enfant ! Ce qui a dût être difficile pour lui, car il était bien coocoonné chez la nounou ! Donc la découverte du collectif était un changement supplémentaire pour lui! Il a donc dû également trouver sa place dans cette nouvelle structure.

Louis est un enfant plutôt introverti au tempérament très calme. On s’est toujours inquiété de son comportement solitaire jusqu’à accepter qu’il était comme ça. C’est son caractère.

Avec tous les changements qu’on lui a imposé , je me suis sentie coupable. Comment une mère peut elle faire subir tout ça à son enfant ! Baby Blues bonjour! J’essayai tant bien que mal de l’accompagner dans cette nouvelle vie, tout en arrêtant de culpabiliser. J’ai dû faire un vrai travail sur moi pour accueillir cette nouvelle vie : une vie à 4 !

Louis et le voyage

voyager seule avec un enfant Chausey avec un enfant

Depuis son plus jeune âge, ils nous a suivi dans toutes nos aventures. Ce qui lui a été très bénéfique dans sa « sociabilisation ». J’en avais parlé dans cet article.  L’ouverture sur le monde lui apporte beaucoup je trouve. Contrairement son tempérament, c’est un enfant qui gère bien le changement d’environnement. On n’a jamais eu de soucis pour le faire dormir quelque part!

Mais avec le temps, le besoin de passer du temps seulement qu’avec lui s’est vite fait sentir.

Sa soeur est née et très vite une nouvelle organisation s’est mise en place. Partage du temps, des activités en moins, sa petite soeur est petite mais elle prend beaucoup de temps (de place aussi) . Surtout avec son Reflux. Elle pleurait jour et nuit le 1 er mois! Le temps que ce fameux reflux soit enfin détecté et soigné L’enfer !

Nous avons vite repris nos voyages à 4, notamment l’Ecosse qui fût un splendide road-trip ! Mais malgré tout, je sens que je n’accorde pas suffisamment de temps à Louis. J’ai ressenti le besoin de lui accorder plus d’attention mais le tourbillon du travail et du quotidien repousse la date! En vrai, j’en avais aussi un peu marre qu’il réclamait toujours son père et rarement moi. #jalouse!! Un petit garçon, ça préfère leur maman normalement, non ?lol ! Je me dit que j’ai dû rater quelque chose avec lui. Je me rends à l’évidence, je ne passe pas assez de temps avec lui ! #culpabilitébonjour!

Cet été, lors de notre venue en Normandie, j’avais l’occasion de laisser ma petite Suzanne à mes parents. L’opportunité est parfaite pour consacrer quelques jours à Louis. Rien que nous 2 !

 

Voyager seule avec un enfant : pourquoi c’était bien !

voyager seule avec un enfant Chausey avec un enfant

Pendant cette journée à Chausey, nous avons partagé des moments forts. Des câlins, des moments de jeux, des discussions. J’étais là pour lui et rien que pour lui. On a découvert cette petite île de Chausey ensemble. On a observé la mer et les bateaux, puis nous avons grignoté des gâteaux, joué avec le sable. On a grimpé des petits chemins et je riais quand je l’entendais me dire « attention maman, il y a des gros cailloux » . Il me raconte ce qu’il voit. Je l’écoute. Le temps s’est arrêté !

Je lui pose des questions, je lui parle aussi de l’école et de la rentrée, des nouveaux projets.

Mon objectif était d’être là pour lui, de lui porter toute mon attention. Qu’il ait conscience qu’il est important pour moi. Evidement à 3 ans c’est pas vraiment clair pour lui dans sa petite tête de blondinet mais intérieurement il a dû ressentir les bienfaits de ce moment. A 3 ans on s’émerveille de tout. D’ailleurs pendant cette journée, c’est moi qui était émerveillé, il m’emervellait. J’ai passé la journée  l’observer avec un sourire niais (oui oui comme dans les films,)  en me disant que je n’avais pas vu passé ces 3 dernières années.

Au retour,  par bateau, bercé par les vagues et enveloppé dans un écrin de chaleur et d’amour, il a fini par s’endormir dans mes bras.

Ce moment restera dans ma mémoire longtemps je pense. Et j’en suis ressorti grandie de cette expérience.

On dit souvent qu’il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité de temps. Vieux dictons pour faire déculpabiliser les mamans !

Mais désormais, je souhaite que l’on accorde plus de temps à nos enfants en individuel. Le temps d’une activité, d’une balade ou en voyage peu importe, un moment où je veux retrouver à nouveau cette sensation de bien être. Celle d’être en pleine conscience en train de profiter du moment présent, de lui. Je pense que ces moments  servent à resserrer les liens et à solidifier notre famille. Chacun de nos enfants a (ou subit) une « place « dans la famille pour ne pas dire un rôle et j’ai l’impression qu’il est indispensable de leur accorder à chacun le temps nécessaire pour qu’il se sente bien dans cette place. Cette place, il ne l’a pas choisi d’ailleurs, alors que pense que c’est notre rôle de parents de les accompagner. Je ne sais pas si vous me comprenez : )

Voyager seule avec un enfant : l’organisation

Je vous partage quelques conseils pour  voyager seule avec un enfant pour une 1ère fois afin de profiter au maximum de ce temps (précieux)

  • Partez pas loin de chez vous : se simplifier commence par la destination. Pas la peine de partir en Asie. L’idéal est même de partir dans un endroit que vous connaissez si vous avez vraiment peur
  • Voyager léger. Prenez l’essentiel
  • Prévoir un planning ultra light. Pas d’horaires = pas de contraintes
  • Prévoyez des activités qu’il aime bien
  • Prévoyez un plan B pour la météo (en fonction de la destination)
  • Soyez à l’écoute et destressez
  • Faîtes comme vous voulez !

voyager seule avec un enfant

 

Voilà , je voulais vous partager mon ressenti avec vous. Voyager seule avec un enfant, c’est pas toujours facile : question d’organisation, de budget, de logistique, et puis d’envie. Mais j’avoue que c’est une expérience riche. J’étais rendu à un stade où c’était un besoin : j’avais besoin de passer du temps avec lui.  Besoin de lui « prouver » que je suis là pour lui. Aussi pour me déculpabiliser sans doutes ! Je ne suis sûrement pas la seule à me poser 1000 questions aux sujets du bien être des enfants et de l’équilibre temps/travail. Mais finalement il y a toujours une solution pour trouver son propre équilibre.

Le voyage est aussi pour moi un moyen de mieux  gérer cette parentalité. J’ai l’impression de prendre du recul sur la situation. Le voyage, me permet de sortir de mon cadre habituel et m’oblige donc à avoir un comportement différent avec mes enfants. J’aime bien cette improvisation et découvrir des nouvelles choses tous ensemble. Louis ne se rappellera probablement jamais de cette escapade à Chausey mais au moins je sais qu’il a passé un bon moment avec sa maman préférée: )

Voyager seule avec un enfant, ça vous tente ?

 

♥♥♥ Emilie&Co ♥♥♥

Pour elle plus loin sur le sujet, je vous invite à lire le Bilan de nos voyages, mais aussi pourquoi le voyage est bon pour l’enfant.

Share Button

Facebooktwitterpinterestrssyoutubeinstagram
5 commentaires Ajoutez les votres
  1. Très émouvant, merci pour ton article qui a fait fondre mon coeur de maman ! Ça me donne envie de le faire plus souvent…. j’ai 2 enfants (Lea 9 ans et Tom 5,5 ans) et c’est rare de faire des journées avec un seul, mais ça arrive Merci de ce MAGNIFIQUE partage Emilie !

    1. Merci beaucoup Alison . Un article pour faire déculpabiliser et se dire que l’on est toutes pareils. On fait de notre mieux. Je vous invite vivement à tenter l’expérience car c’est vraiment agréable. Et vos loulous seront super contents ! Belles escapades à vous 🙂

  2. Comme ça fait du bien de se sentir comprise….de ne pas se sentir seule dans tous ces sentiments pas toujours facile à gérer.
    Merci pr cet article

    1. Merci Sarah pour votre commentaire. Effectivement, je pense qu’on est beaucoup de parents à se poser autant de questions mais on n’en parle pas assez ! 🙂 Bon courage. Emilie

  3. Le temps de qualité est effectivement très important et parfois difficile.
    Cette année j’avais prévu de nous accorder une journée en famille, tous ensemble en pleine conscience. On a tenu 5 mois… Avec ma fille c’est un peu plus simple, car nous passons déjà pas mal de temps juste toutes les temps. Mais il y a passé du temps ensemble et être vraiment ensemble. Après tout certains jours ma fille me dit « on a rien fait ensemble » alors que nous avons passé des heures toutes les deux dans la même pièce…
    Du coup, pour la qualité, j’aime bien les salons de thé. On prend une boisson à partager, un goûter à partager (non par économies mais pour choisir ensemble, commenter la même chose, manger tranquillement). Cela fait du bien à tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *