L’expatriation peut être une merveilleuse aventure, mais parfois, rentrer en France peut être nécessaire pour se reconstruire. C’est le cas de Fanny, qui partage son expérience d’expatriation et son retour brutal en France à cause de la pandémie.

1- Peux-tu te présenter ?

Je suis Fanny, j’ai 36 ans et maman de 2 petits garçons de 8 et 5 ans. J’ai vécu à Barcelone pendant 15 ans. Auparavant, j’étais à Londres et en Australie.

Depuis quelques mois, nous sommes de retour en France, en Bourgogne très exactement.

Rentrer en France après 17 ans d'expatriation-

2- Pourquoi as-tu voulu partir la toute première fois, il y a 17 ans ?

J’ai toujours aimé et voulu voyager. Mes parents voyageaient aussi beaucoup. J’ai toujours eu l’envie de vivre à l’étranger. Pour mes parents, la seule condition, c’était d’avoir mon BAC.

Une fois mon BAC en poche, je pars à Londres. C’était un choix un peu au hasard, aussi parce que ce n’était pas trop loin de chez moi.

J’ai donc fait une demande de “fille au pair” et j’ai été rapidement acceptée. J’y suis restée 2 ans : 1 an comme “Au pair” et 1 an comme “Nany”.

Au bout d’un an, j’ai rencontré mon conjoint là-bas.

4- Comment c’est la vie à Londres quand on a 20 ans ?

C’était magique, j’étais livrée à moi-même, j’ai adoré. Pourtant, c’était assez intense car je travaillais beaucoup et je sortais tous les week-end avec mes copines “fille au pair”. C’était une superbe expérience. Je pense, mes plus belles années. Cela à été super difficile de la quitter, même je partais pour Barcelone.

5- Pourquoi partir à Barcelone ?

Mon copain devait rentrer en France pour finir ses études et moi je ne voulais pas rester à Londres sans lui. Alors j’ai choisi de partir à Barcelone, un peu au hasard. Et finalement, mon copain a décidé de me suivre. Nous sommes arrivés là-bas avec nos économies, on a trouvé du travail tout de suite. A l’époque c’était très facile de trouver un travail dans les call-center.

6- Pourquoi vous êtes restés aussi longtemps à Barcelone ?

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au bout d’un an, on avait envie de partir de nouveau. On a choisi de partir vivre 1 an en Australie parce que mon frère en revenait. A la fin de notre visa, on est rentrés à Barcelone parce qu’on connaissait, c’était simple pour nous.

Ensuite, un an après on décide d’avoir notre 1er enfant, et tout s’est enchainé. Nous avons créé nos entreprises et nous avons eu un second enfant. On était heureux à Barcelone, tout aller bien, on voyageait, on avait un niveau de niveau très convenable.

Rentrer en France après 17 ans d'expatriation #52
Crédit photo : Babymeetstheworld.com

7- Comment s’est passé le confinement à Barcelone ?

Lorsque l’Italie a commencé à confiner, on était en France. On ne s’est pas posé de question jusqu’au jour où la maitresse de mon fils me demande où nous étions et m’informe que l’école fermait.

On se demandait ce qu’il se passait, pour nous c’était inenvisageable ce qu’il se passait en Italie. Nous sommes rentrés, on s’est confinés comme tout le monde avec les enfants.

Il faut savoir que mon conjoint avait une entreprise de gestion d’appartements touristiques. C’était un gros stress, il a perdu toutes les réservations, il a perdu son travail en un rien de temps, et il avait malgré tout énormément de travail à gérer avec les propriétaires.

De mon côté, j’ai aussi perdu mes contrats un par un. J’étais Community manager. On s’est retrouvé sans revenus, du jour au lendement avec des factures à payer (loyer, école,..).

Donc très vite, on devait réagir. Nous avions 2 options :

  • Retrouver un travail vite, retourner dans un call-center sachant qu’on avait les 2 enfants à gérer en plus.
  • Tout quitter et rentrer en France

Pendant 2 mois on s’est pris la tête à se demander ce qu’on allait faire. Finalement, on est rentrés en France, à la campagne près de la famille de mon conjoint. C’était la meilleure solution finalement.

Nous avons été pessimistes dès le début et dans un sens, je pense que c’est ça qui nous a “sauvé”. Si nous avions été optimistes, aujourd’hui on serait toujours dans la même galère car la situation ne s’est pas arrangée à Barcelone.

A ce jour, on s’est dit qu’on a pris la bonne décision pour nous et les enfants. C’était compliqué pour moi au début mais je me dis que c’est provisoire.

12- Qu’est-ce que tu étais contente de retrouver en France après tant d’années ?

La simplicité avec la langue ! J’ai toujours eu du mal avec l’espagnol alors ici tout me parait facile. Je vais pouvoir passer mon permis ici 🙂

Tout ce qui est alimentaire aussi. Il y a énormément de choix dans les magasins par rapport à Barcelone. Avant, je prenais ce dont j’avais besoin, en peu en mode automatique. Ici, je prends encore en photo les rayons j’ai l’impression d’être dans un pays étranger !

Etre aussi plus proche de la famille et des amis. On se sent plus soutenus ici finalement.

Retrouver tous ses repères ça fait du bien aussi. Parler avec les professeurs, aller à la bibliothèque , je parle avec les voisins 🙂 C’est agréable.

13- Comment tu te sens aujourd’hui après tout ça ?

Aujourd’hui ça va mieux. J’ai eu une période où c’était difficile, je pleurais pour rien, c’était dure. Quand on me parlais de Barcelone, j’était triste.

Je me souviens un jour de demander à mon conjoint, en pleurant, de lui demander à rentrer chez moi à Barcelone que ça suffisait là ! Les enfants mes consolaient.

Mes copines de Barcelone me manquent énormément, c’était ma 2ème famille.

Maintenant ça va beaucoup mieux. J’ai moins de moments où je me sens triste. Je vois mes enfants heureux ici. Et je me dis que c’est une étape.

14- Comment réagissent les enfants ?

Ils sont heureux ici. On a toujours mis en avant notre culture française à la maison. C’était important pour nous. Ils se sentent avant tout français . Pour mon ainée, il était content de rentrer. Pour le petit, c’était plus difficile, il ne voulait pas quitter ses copains.

Finalement, ici, ils ont retrouvé leurs grand parents, on vit au coeur de la nature. C’est génial pour eux.

Rentrer en France après 17 ans d'expatriation #52
Crédit photo : Babymeetstheworld.com

15- Quels sont tes prochains projets?

Initialement, on avait prévu un tour du monde en septembre 2021, ce qui est pour le moment en stand-by ! On s’était donné 1 an pour préparer et économiser.

Mais on garde l’idée en tête. On verra en fonction de la situation. On aimerait beaucoup partir en Asie en famille. Voyager tout en travaillant dans le digital. Donc ça c’est notre plan A.

Notre plan B c’est de rester en France le temps que tout s’arrange. Mais déménagerait probablement à la montagne.

Et pourquoi pas un jour repartir vivre en Espagne. Finalement, on vit au jour le jour.

On verra en fonction du travail, du COVID, des enfants,…

Notes

Retrouvez Fanny sur son blog BabyMeetstheworld , son Instagram et son Facebook.

♥♥♥ Emilie & Co ♥♥♥

Epinglez cet article sur Pinterest !

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓

rentrer en France après une expatriation
rentrer en France après une expatriation

2 Comments

  1. J au bien commencé la journée avec ce podcast voyageur! Merci de nous transporter vers des expériences de parents voyageurs enrichissantes!

    • Emilie&Co

      Merci infiniment ! Et bien moi je suis heureuse de recevoir des encouragements comme les vôtres. ça me donne envie de continuer l’aventure! Merci à vous pour votre écoute. Emilie

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :