Cette semaine c’est Marjorie du Blog Ti’Piment qui prend la parole sur le Podcast parce qu’elle va s’expatrier en Guyane Française en été prochain avec sa famille. Elle nous partage sa préparation, ses petites angoisses et aussi son excitation à l’arrivée de ce nouveau projet qui va durer 4 ans . Ce projet de vie, ils le préparent depuis quelques années et même quand on a déjà vécu une 1ère expérience d’expatriation, on recommence toujours un peu de zéro !

1- Parle nous de ton projet d’expiration en Guyane.

Cela fait quelques années que l’on prépare notre seconde expatriation, notre nouveau grand projet de vie. Après avoir vécu en Martinique pendant 4 ans, nous repartons cet été s’expatrier en Guyane. Notre 1ère expérience d’expatriation nous a vraiment convaincue. Malgré une 1ère année difficile suite à l’éloignement, les années suivantes étaient géniales. Je n’avais plus envie de rentrer en Métropole. Nos 4 ans en Martinique nous ont tellement plu que nous avions envie de repartir ailleurs. C’est pourquoi nous avons fait le nécessaire pour pouvoir repartir.

Nous partons dans le cadre du travail de mon mari. Ce sont des expatriations d’une durée de 4 ans. En réalité on ne parle pas d’expatriation mais de mobilité vers les Dom-Tom.

s expatrier en guyane francaise

2- Pourquoi avoir choisi de s’expatrier en Guyane ?

La choix des pays se fait à l’aide d’une liste de choix que l’on donne. Nous avons donc listé les DOM-TOM qui nous plaisaient et en fonction de ça on nous affecte dans un pays parmi notre liste, en essayant de respecter nos choix.

Nous avions mis dans notre liste : Nouvelle Calédonie, île de la Réunion Guyane,

Le choix a donc été fait sur la Guyane a notre plus grande surprise, mais ça tombe bien car nous sommes des grands amoureux de la nature! On va être servis !

3- Comment se passe l’organisation de votre départ en Guyane?

Notre départ est prévu pour le 15 août, nous n’y allons pas avant en repérage. Mon mari y est allé 3 mois il y a quelques années mais moi jamais. C’est un peu stressant car on se demande si on va aimer, si les enfants vont se plaire,.. ça va être une vraie surprise.

En ce moment, à 6 mois du départ, on est dans le choix des déménageurs, c’est un peu compliqué. Nous n’étions pas entièrement satisfait de notre 1 er déménagement en Martinique, alors on aimerait éviter les mêmes problèmes cette fois-ci.

On a une partie du déménagement pris en charge par l’employeur de mon mari. On a le droit à 10,5 m3 ce qui représente environs 6500 €

En revanche, la voiture est à notre charge. Cela va nous coûter environs 500 € pour la transporter jusqu’en Guyane.

Après 10,5 M3 c’est pas très grand donc il va falloir que l’on fasse garder une partie de nos meubles. Nous avons sur place un logement semi-meublé donc on prendra que l’essentiel. Juste de quoi se sentir chez nous.

s expatrier en guyane francaise

4- Comment tu gères la scolarité de tes enfants?

Nous partons vivre à Saint Laurent du Maroni , tout au Nord de la Guyane, proche de la frontière du Surinam. J’ai fait une demande de scolarisation, cela fonctionne différemment de la Métropole. On envoie notre dossier d’inscription et c’est eux qui choisissent où les enfants seront scolarisés. cela peut être plus où moins éloigné de notre domicile.

De manière générale, la procédure est assez simple car étant donnée que c’est la France, il n’y a plus de démarche à faire.

5- Quel est ton état d’esprit avant le départ ?

L’excitation d’y être, que toute l’organisation soit finie, que le déménagement soit terminé pour qu’on puisse se poser. Aussi, un peu d’appréhension car on va arriver dans un nouveau Dom-Tom que l’on ne connait pas . On devra se refaire une vie sociale, on sera loin de nos familles.

Je me dis qu’avec les enfants, ce sera peut être plus facile pour s’intégrer 🙂 et puis il y a les collègues de travail !

6- S ‘expatrier en Guyane : comment tu prépares tes enfants ?

Mes enfants ont 7 et 4,5 ans. Quand on leur a annoncé, ils étaient très contents. Mon aîné se souvient un peu de la Martinique donc il est super enjoué. Ma fille, elle se rend moins compte, on lui a montré sur un globe où se situe la Guyane.

Elle s’est rendu compte qu’il fallait prendre l’avion et donc elle ne verrait pas papi et ami aussi souvent. Ils aiment les animaux et la plages donc je pense que là-bas il se feront plaisir.

7- La gestion de l’admnistratif pour le départ est simple?

Oui étant donnée que c’est la France, c’est assez simple. On va faire un changement d’adresse à la poste de notre domicile, de nos assurances, de ma société,.. Donc rien de fou.

Ce qui a été le plus compliqué c’était les vaccins. L’école nous demande un certificat médical dans le dossier d’inscription qui stipule que les enfants soient aptes à vivre en collectivité et la mise à jour des vaccins. Certains vaccins ne sont pas obligatoire en France Métropolone donc nous savons dû faire le nécéssaire pour nous vacciner.

Par exemple, nous devions nous vacciner contre la fièvre jaune et le BCG. Et le BCG n’est plus obligatoire en France donc j’ai eu beaucoup de mal à nous le procurer avant la date de clôture des dossiers.

Les vaccins ne sont pas tous remboursés et ça nous a couté quand même 400€.

8- L’école en Guyane

En maternelle et primaire, les enfants ont école que le matin de 7h30 à 12 h30. Mercredi y compris. Les horaires sont différents car on s’adapte à la chaleur. On se couche plus tôt le soir et comme le matin il fait moins chaud, on se lève plus tôt.

On va devoir s’organiser autrement. Peut-être sortir plus l’après-midi si je n’ai pas d mode de garde.

9- Quelle sont tes craintes par rapport à ce que tu lis sur la Guyane?

Je ne fais pas de soucis en terme d’insécurité car c’est identique à la France. En revanche je vais revoir quelques habitudes que j’avais ici. Par exemple, je n’irais plus faire de randonnées toute seule car bon on sera en forêt amazonienne. Je ne connais rien des règles la-bas.

Pour l’adaptation en générale, je pense que ça ira.

Aussi, on est à 3h/3h30 de la Capitale. Dans notre village, on a très peu de commerces donc il va falloir prévoir nos besoins à l’avance pour optimiser nos trajets vers Cayenne. Ça ça me fait un peur peur quand même de ne pas réussir à gérer nos besoins, bon après il existe beaucoup de site de vente de produits de seconde mains.

10- As-tu déjà planifié des escapades à ton arrivée en Guyane?

On va commencer par explorer la Guyane, on a aussi prévu aussi d’aller au Surinam. Aussi, on va se faire l’Amérique du Sud et les Caraïbes.

Il me tarde d’y aller pour voyager là-bas sur place. On veut aussi retourner en Martinique pour montrer aux enfants notre ancienne maison.

On aimerait aussi aller en Dominique très prochainement. C’est une destination que j’ai envie de découvrir depuis quelques temps déjà.

11- Le Mot de la fin

Je voudrais dire qu’il faut se donner les moyens de réaliser ses rêves. Qu’il faut aller au delà de la peur et des appréhensions. On a qu’une vie et il faut en profiter ! Après c’est que du bonheur 🙂

s expatrier en guyane francaise

J’espère que ce nouvel épisode vous aura plu. S’expatrier en Guyane fait rêver ! Même si évidement ça remet en question beaucoup de sujet concernant l’éloignement avec les proches ! N’hésitez pas à suivre l’avancée du projet de Marjorie son Instagram et son Facebook

♥♥♥ Emilie&Co ♥♥♥

Revenir à la page de tous les podcasts ou choisissez une autre épisode dans la liste ci-dessous.

Si vous avez aimé ce podcast, vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le retrouver facilement.

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼

s'expatrier en Guyane podcast
Podcast #22 : S’expatrier en Guyane Française – Interview de Marjorie du blog Ti’piment

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :