Voyager en Camping-car avec 3 enfants - Interview de Jill

Dans ce podcast, ce qui me tient vraiment à cœur, c’est de pouvoir partager tous les différents styles de voyage en famille. C’est pourquoi, Jill a retenu toute mon attention car cette famille voyage et continue de voyager en camping-car avec 3 enfants dont 1 bébé de 8 mois. Retour sur le parcours très inspirant de Raised-on-the-road.

1- Jill, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Jill, j’ai 28 ans et 3 enfants. Martin et Rose les plus grands avec qui on a voyagé au long cours en Amérique du Sud en 4X4. Et Raphael qui a 9 mois. Durant ma grossesse, nous avons changé de véhicule, passant du 4×4 au camping-car pour plus de confort pour nos futurs voyages en famille.

2- Voyager avec 3 enfants, qu’est-ce qui change vraiment ?

Lorsque nous sommes partis au tout début de notre voyage en Amérique du Sud, Rose avait 3 ans et Martin 5 ans, donc ils étaient encore petits et avaient besoin de nous au quotidien. Maintenant, ils sont plus grands, j’ai l’impression d’avoir 2 grands et le bébé, ça ne nous change pas vraiment car les grands sont autonomes maintenant. Ce qui change, c’est qu’il faut un peu plus de place.

Pour le problème des hôtels, je préfère toujours louer des appartements plutôt que réserver des hôtels, c’est plus pratique et cela revient toujours un peu moins cher je trouve.

3- Pourquoi avoir choisi le camping-car pour voyager avec vos 3 enfants ?

En 2015, nous avions très envie de découvrir l’Ouest Américain, les enfants étaient tout petits (1 et 3 ans). Alors, on a eu l’idée de louer un camping-car là-bas et on a adoré. Tout était simple, même si au début cela peut faire un peu peur, tout coulait de source, c’était facile : on pouvait cuisiner, les enfants pouvaient dormir quand ils le souhaitaient. Ce qui nous plaît le plus dans ce mode de voyage, c’est la proximité avec la nature. On a dormi dans les plus beaux parcs Américains. On a adoré cette liberté que vous offre le voyage en camping-car.

D’autant plus que tout est adapté pour recevoir les voyageurs avec ce mode de voyage-là. Vider les eaux, faire le plein d’eau et de gaz,.. Toutes les infrastructures sont là.

Lire l’article sur la Sardaigne en Camping-car.

4- Après ce 1er voyage en camping-car, comment s’est passé la suite ?

A l’époque, nous étions commerçants donc nous n’avions que peu de vacances à l’année : maximum 3 semaines. On partait sur des courtes périodes en mode sac à dos, mais on rêvait de partir au long cours. Au bout de 2 ans, nous avons décidé de vendre notre commerce et nous avons acheté notre 1er 4X4. Nous sommes partis en Argentine, après avoir mis notre véhicule sur un bateau et c’était parti pour 1 an à parcourir l’Amérique du Sud avec notre véhicule et notre tente de toit. Les enfants à ce moment-là avaient 3 et 5 ans.

voyage en camping-car avec 3 enfants
Crédit Photo @raisedontheroad

5- Quelle est l’organisation dans un 4X4 avec 2 enfants en bas-âge ?

Sur le moment, on n’avait pas mesuré l’ampleur de ce qui nous attendait en choisissant ce mode de voyage. Si nous avons opté pour un 4×4 au lieu d’un camping-car pour notre voyage en Amérique du Sud, c’était pour avoir accès partout, les routes étant assez mauvaises là-bas.

On voulait avoir cette possibilité d’aller partout sans se refuser des lieux ou des chemins mais aussi selon la météo et la gestion des pluies.

Nous avions installés une cellule, sur le pick-up pour faire office de camping car mais après plusieurs semaines, nous l’avons revendu car c’était vraiment trop petit pour nous 4.

A la place nous avons fait fabriquer un Hard Top, c’est une cellule en aluminum dans laquelle nous avons pu installer une petite cuisine et des placards mais sans que l’on puisse aller dedans. La tente de toit se positionne dessus ; nous la pliions et dépliions chaque jour.

C’était très très roots quand même. Nous avons aimé mais sur une longue période, c’est difficile. Parfois, on allait à l’hôtel car on était fatigués mais aussi nous étions aussi très tributaires de la météo. On était toujours dehors donc en cas de grosses pluies, on ne pouvait plus manger dehors. Par contre, on faisait des feux pour se protéger du froid.

Cette expérience nous a permis d’apprendre à nous contenter de peu mais aussi à apprécier le confort que l’on peut avoir au quotidien d’une vie “normale”. Par exemple, à notre retour, on était fascinés par le fait d’appuyer sur le bouton de la cafetière le matin. 🙂

6- Comment revient-on après une expérience comme celle-ci ?

Quand tu reviens d’une expérience comme celle-ci, tu as appris à te connaître vraiment et surtout tu sais ce que tu attends de la vie. C’est pourquoi, on s’est rendu compte que voyager en 4X4 c’était devenu trop roots pour nous. C’était très chouette pour une parenthèse mais sur un voyage longue durée, ce n’est pas pour nous. Après, nous n’avons pas de regrets à ce sujet car le 4X4 nous a permis de voir des choses superbes que l’on n’aurait pas vues avec le camping-car dû à l’état des routes.

Aussi, tu apprends beaucoup sur ton couple car tu affrontes des obstacles que tu n’aurais pas dans ta vie habituelle.

7- Comment gère-t-on l’école avec des enfants durant un voyage au long cours ?

On s’est beaucoup mis la pression avec l’école, on voulait que Martin sache lire. Avec du recul, on ferait différemment !

Un conseil pour les parents qui partent avec des enfants en dessous de 6 ans ne vous prenez pas la tête car les enfants récupèrent et ont une capacité d’apprentissage importante.

Quant à Rose, elle n’était jamais allée à l’école et au retour de voyage, elle a passé une classe tellement elle avait une maturité différente des autres enfants.

Cela me rassure quant à nos futurs voyages !

8- Comment se passe le retour d’un tel voyage ?

Au départ, on est rentrés pour repartir. Notre objectif étant de faire Ushuaia jusqu’en Alaska. Nous étions aussi très contents de rentrer car on était fatigués et on avait besoin de revenir à la vie normale.

1 an, c’est quand même long. Au départ, nous n’avions pas pris de billet retour et on s’était dit qu’on rentrerait lorsque l’on en aurait envie. Et c’est naturellement que cela s’est fait.

De plus, pour aller au Panama depuis la Colombie, on devait mettre le 4X4 sur un bateau pour la traversée. Cela représentait un coût de 2000 € donc on a préféré revenir avec notre véhicule en France (pour le même coût) et envisager un prochain voyage avec un camping-car pour terminer notre périple.

Et au retour, je suis tombée enceinte au bout de 2 mois donc nous avions un autre projet à gérer à notre retour, d’autant plus que ma grossesse à été un peu compliquée.

Niveau social, le retour est aussi assez compliqué. Tes amis/familles ont suivi ton voyage et toutes les étapes alors quand on leur en reparle, ils s’en désintéressent vite. On a senti un léger décalage car eux vivent leur vie en pensant à leur prochaine nouvelle voiture ou leur achat de maison.

Ensuite, nous sommes repartis sur des projets professionnels différents donc on a tout reconstruit, il a fallu candidater à des offres d’emplois, trouver une maison et ça ce n’est pas simple. On fait face à la réalité de la vie : montrer des bulletins de salaires, des avis d’impôts,..

Aussi, nous avions prévu un budget pour préparer notre retour.

9- Du 4×4 au camping-car…

A notre retour, nous avons vendu notre 4×4 sans regrets car on l’avait acheté pour ce voyage. On savait qu’on devait le revendre. Puis suite à notre installation dans notre maison, on était vraiment fatigués, les week-ends on ne faisait rien. On restait ensemble à la maison. Jusqu’au jour où j’ai proposé à Clém d’acheter un camping-car. Au départ, il était réticent, mais avec l’aide d’amis, nous avons fini par trouvé un camping-car tout confort, spacieux. On a sauté le pas en l’achetant. Pour le moment, on parcourt un peu la France et l’Espagne. On est limités au niveau des jours de congés donc on improvise des petits séjours.

Ce camping-car, on l’a entièrement rénové à l’intérieur ! C’est une vraie petite maison ! C’est important d’être bien lorsqu’on veut voyager en camping-car avec 3 enfants.

voyage en camping-car avec 3 enfants
Crédit photo @raisedontheroad

10- Comment fait-on pour voyager en camping-car avec 3 enfants dont 1 bébé ?

C’est assez simple car nous avons chacun nos espaces. Martin a le lit superposé du bas, Rose celui du haut. Ils ont chacun leur espace aménagé et leur fenêtre. Et nous, nous dormons dans un grand lit de 160*200 donc rien à voir avec le 4×4. Raphaël, notre bébé dormait au départ dans la nacelle de la poussette et maintenant qu’il a grandi, il va dormir dans un lit parapluie compact.

Le camping-car possède pas mal de rangements, je peux prendre 1 semaine de course facilement. Bon, on a nos chiens qui prennent pas mal de place ! Que l’on parte sur une petite durée ou au long cours, on n’emmène pas forcément beaucoup plus de choses sauf des produits techniques par exemple.

Le voyage en camping-car vous fait de l’oeil ? Retrouvez nos articles orientés astuces pour un séjour en van réussi et sécurité en camping-car. Je vous donne également plein de conseils suite à notre road-trip en camping-car en Sardaigne dans un article dédié !

11- Comment tu choisis tes destinations en camping-car ?

En ce moment, j’ai envie du grand nord. Suite à notre voyage aux Etats-unis, on a envie de grands espaces, de la nature, de voir des animaux. J’aimerais beaucoup partir au Cap Nord mais sur un voyage au long cours pas forcément sur 3 semaines. On a envie de voyager plus lentement pour profiter pleinement de tout ce qui nous entoure.

On adore aussi aller en montagne et faire des randonnées. Mais avec le temps, je me rends compte que j’aime surtout voyager pour passer du temps avec ma famille.

12- Quels conseils donnerais-tu aux parents qui souhaitent se lancer et voyager en camping-car (avec 3 enfants ou moins !) ?

Tout d’abord, je dirais que ce n’est pas pour tout le monde. Le budget de base est quand même conséquent donc il faut bien y réfléchir avant. Par ailleurs, c’est important que le couple soit solide également et qu’il supporte la proximité.

Pour moi, le seul conseil que je peux apporter c’est de louer un camping-car pour tester si cela nous convient ou pas. C’est en Amérique de l’ouest que nous avons confirmé ce mode de voyage grâce à la location. Par la suite, si vous confirmez le test de la location, vous pouvez commencer vos recherches et comparer toutes les offres. Le marché est très large et aussi complexe avec des différences de prix qu’on n’arrive pas toujours à expliquer.

13- Un petit mot de la fin ?

Une fois que l’on a passé le cap du voyage en camping-car, on vit des choses vraiment très très belles, peut-être que l’on n’aurait pas vécues en temps normal. L’avantage de ce mode de voyage, c’est la liberté, on peut partir quand on veut.

Retrouvez d’autres témoignages de familles ayant voyagé en van ou en camping-car : Christelle en Ecosse et en Corse ; du Canada au Panama à 5.

Et pour avoir une idée de ce que représente l’organisation d’un voyage au long-cours en camping-car, écoutez l’interview de Clara et celle de Jonathan et Stéphanie.

NOTES

Retrouvez tous les voyages de Jill de Raised-on the road sur leur blog, leur instagram, et leur chaine youtube.

Pour en savoir plus sur le voyage en camping-car en famille, vous pouvez relire ces articles :

♥♥♥ Emilie&Co ♥♥♥

Si vous avez aimé ce podcast, vous pouvez l’épingler sur Pinterest pour le retrouver facilement.

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼

Podcast #15:  voyager en Camping-car avec 3 enfants (dont 1 bébé)- Interview de Jill

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :